Les allergies alimentaires ne cessent d’accroître !

Vous êtes ici : / Blog / Santé / Les allergies alimentaires ne cessent d’accroître !

De nombreux aliments se retrouvent au banc des accusés lorsqu’il s’agit d’allergie alimentaire. Il ne s’agit plus seulement de cacahuète ou de sésame. Effectivement, le lait de vache est aussi une source de mortalité infantile. Pour le moment, le problème tend surtout à toucher les pays de l’occident. Les Britanniques et les Australiens ne sont plus en marge.

Les bases à comprendre

La majorité du temps, il suffit que le patient ingère une infime quantité de l’aliment pour déclencher une crise pouvant durer des heures, voire des jours. Les conséquences sont souvent fâcheuses et peuvent même entraîner la mort du sujet, quel que soit son âge. Certes, les allergies sont insupportables pour le patient, mais elles sont aussi source d’ennui pour la famille qui est alors tenue d’éviter la consommation des produits allergisants. Conserver une bonne hygiène alimentaire ne suffit alors plus en cas d’allergie.

Allergie : un problème extensible

Mis à part les aliments évoqués ci-dessus, il faut également parler des noix et des œufs qui sont à l’origine de différentes formes d’allergie. À cela s’ajoutent les fruits de mer ou le poisson qui peuvent favoriser de grandes crises d’allergies.

Au Royaume-Uni par exemple, les cacahuètes ont causé de plus en plus d’allergie entre 1995 et 2016. Le problème n’épargne personne et touche même les enfants âgés de 3 ans ou moins. Certains bébés présentent de dangereux signes d’allergies aux œufs.

Quels facteurs à retenir ?

D’après les investigateurs comme Alexandra Santos, les cas d’allergie aspirent à se multiplier étant donné que les modes de vie évoluent. Dans les pays en développement, il y a les changements au niveau de l’alimentation, la pollution et les personnes qui tendent à ne plus s’exposer aux bactéries. Ce sont là des facteurs qui influent sur le système immunitaire causant ainsi des allergies même lorsque les individus prennent leurs repas.

Par ailleurs, le constat conduit aussi à affirmer que les personnes qui migrent des pays de l’Est vers ceux de l’Ouest sont sujettes à l’asthme et aux allergies. Pour ainsi dire que l’environnement et les conditions météorologiques impactent sur les problèmes d’allergie.

Des solutions en vue contre les allergies

En ce qui concerne les enfants, il ne faut pas oublier que leur système immunitaire est plus faible étant donné qu’ils ne sont pas toujours exposés aux infections. Sinon, certains affirment aussi que la carence en vitamine D peut expliquer cette hausse des cas d’allergie alimentaire. Les personnes qui manquent de vitamine D sont de plus en plus nombreuses alors que cette vitamine est importante pour le renforcement du système immunitaire.

Parfois, il importe de soigner l’allergie par la diversification des aliments. Il convient d’ingérer un peu de cacahuètes pour finir par la tolérer. Sinon, si cette alternative n’intéresse pas, il faut alors éviter les groupes d’aliments qui se rapportent à l’aliment rendant allergique. Pour découvrir à quoi une personne est allergique, il est conseillé de lui faire faire un test sanguin. Si l’analyse révèle qu’elle est allergique à la cacahuète, même le sésame est à proscrire, car sa consommation pourrait lui être fatale étant donné que ces deux aliments sont assez similaires.

Article connexe :

Que faire en cas d’allergie cutanée chez le nourrisson ?

Les solutions phytothérapiques en cas d’allergie au pollen !

pharmacie en ligne blog

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée / Les champs marqués d’un astérisque (*) sont obligatoires. ( obligatoire )