Course à pied : quelles blessures risque-t-on le plus ?

Vous êtes ici : / Blog / Santé / Course à pied : quelles blessures risque-t-on le plus ?

Les blessures de course à pied sont nombreuses et très courantes chez les coureurs. En général, elles sont causées par un entraînement excessif, une dynamique de course médiocre ou le port de chaussures inadéquates. Pour éviter les mauvaises surprises à la suite d’un savoureux jogging matinal, renseignez-vous sur les différents types d’accidents qui surviennent souvent chez les coureurs.

Course à pied : quelles blessures risque-t-on le plus ?

Les crampes

Attaquant généralement du côté gauche, les crampes provoquent une douleur intense et aiguë sous la cage thoracique. Si elles se produisent pendant la course, appuyez doucement sur la zone touchée et alternez votre respiration. Ce type d’accident est totalement évitable pour les coureurs. Pour cela, ces derniers doivent prendre le temps de bien s’hydrater et de s’échauffer avant de courir. Tout au long de la course, ils doivent modérer leur vitesse et avoir l’habitude d’inspirer profondément et de respirer confortablement par la bouche.

L’entorse à la cheville

L’entorse à la cheville se manifeste fréquemment chez les coureurs. En fait, les surfaces que ces derniers recouvrent sont inégales. De plus, ils ne regardent pas vraiment où ils vont quand ils courent. Sachez qu’une entorse provoque une douleur autour et au-dessus de la cheville. Elle entraîne le gonflement de celle-ci. Lorsque ce type de blessure apparaît, il est préférable d’arrêter de courir jusqu’à ce que la douleur disparaisse. De la glace peut également être appliquée sur la zone touchée pour réduire l’enflure et soulager la douleur que vous ressentez.

La fasciite plantaire

Il s’agit d’une inflammation du tissu fibreux de la surface plantaire. Elle provoque une douleur intense sous le médiopied. La fasciite plantaire peut généralement être causée par des muscles du mollet trop serrés, des pieds plats ou des chaussures inadaptées selon le type de pied.

Les ampoules

Ce sont de petites bulles de liquide qui se forment lors de frottements ou d’humidité excessive. Les ampoules sont des blessures très courantes chez les athlètes. Elles peuvent guérir seules dans la majorité des cas, sinon la victime peut les faire éclater avec une aiguille désinfectée. Cela devrait être suivi d’une application de crème antiseptique. Sachez que les ampoules sont causées par le port de chaussures inappropriées. Pour éviter ce genre d’accident en milieu de course, prenez des espadrilles d’au moins un demi-point de plus que vos chaussures de ville.

Le syndrome de la bandelette iliotibiale

Il est causé par le manque d’échauffement et de force des muscles stabilisateurs. Il est également engendré par un déséquilibre du bassin, une course en pente et un surentraînement du coureur. Le syndrome de la bande iliotibiale provoque chez ce dernier une brûlure intense à la hanche et sur le genou.

La périostite tibiale

Elle apparaît à l’intérieur de la jambe située derrière l’os ou le long de la partie antérieure de la jambe. Pour la soigner, il est nécessaire d’appliquer une compression à froid sur les jambes pendant quinze minutes après la course. Ce traitement doit être répété toutes les quatre heures. En cas de douleur, il faut cesser de courir et prendre une petite pause. Les attelles du tibia sont causées par plusieurs types de facteurs. Elles peuvent se produire lorsque vous courez sur des surfaces dures, lorsque les muscles des jambes ne peuvent pas supporter l’intensité de l’activité physique et lorsque les muscles du mollet sont très tendus.

Article connexe :

Douleurs articulaires : attention à l’inactivité physique !

Sportifs : optez pour une bonne alimentation pour éviter la fatigue !

Course à pied : quelles blessures risque-t-on le plus ?
Votez

pharmacie en ligne blog

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée / Les champs marqués d’un astérisque (*) sont obligatoires. ( obligatoire )