Calvitie : Quels sont les signes d’alertes ?

Vous êtes ici : / Blog / Bien-être / Calvitie : Quels sont les signes d’alertes ?

De nombreux hommes se plaignent de perdre leurs cheveux. Le problème commence parfois dès 18 ou 20 ans. Il n’est pas facile d’accepter une tête exempte de chevelure en étant jeune. La calvitie peut pourtant être détectée à l’avance. Avec de bonnes méthodes, il est encore possible de la traiter.

Les causes de la calvitie avant 20 ans

L’alopécie androgénétique est une maladie qui provoque la perte de cheveux du fait des récepteurs DHT qui sont sensibles. Il est à noter que ces récepteurs sont situés au cœur du cuir chevelu. Les hommes ne sont pas tous sujets à cette sensibilité. Ce qui explique pourquoi certains individus ne sont jamais concernés par l’alopécie. Pour d’autres, la maladie frappe dès 18 ans.

Les symptômes annonçant la calvitie

Un homme qui commence à souffrir de calvitie garde une quantité importante de cheveux en main après avoir passé son shampoing. Ne serait-ce qu’une vingtaine de cheveu tenu entre les doigts suffit à inquiéter.

Toutefois, il faut aussi se dire que le changement de saison peut occasionner la perte de cheveux. Alors, si l’individu perd des cheveux en Novembre et qu’il les garde intacts les autres mois de l’année, il n’y a pas de raison de s’en faire.

Sinon, un début de calvitie occasionne aussi des changements du point de vue esthétique. Ainsi, un homme de 20 ans qui commence à connaitre ce problème a des golfes temporaux creusés. Ensuite, ses cheveux s’affinent et le vertex commence à être clairsemé. La zone des golfes frontaux et celui du vertex chauve finissent ainsi par se rejoindre.

Avoir recours au Minoxidil

Les signes de la calvitie ne doivent pas être pris à la légère. Effectivement, il importe d’agir rapidement pour conserver sa chevelure. Le Minoxidil est connu comme étant un des traitements les plus efficaces contre ce mal. Il convient de le prendre tant que la maladie est à ses débuts. Ce produit est recommandé par la majorité des dermatologues. Il n’a aucun effet secondaire et stoppe la chute des cheveux dans 75 % des cas. D’ailleurs, de nombreux patients parlent d’une repousse des cheveux. Il est à noter que cette repousse reprend dès le troisième mois de traitement.

Opter pour l’huile de ricin

Ceux qui préfèrent les solutions plus naturels peuvent se tourner vers les bienfaits de l’huile de ricin. Parfois, le te produit se présente sous forme de comprimés. Dans d’autres cas, il est possible de se frictionner une quantité définie de cette huile sur les cheveux. Elle accélère la repousse des cheveux et anticipe les problèmes engendrés par la calvitie.

Eviter de se condamner

Rester de marbre face à la calvitie est déconseillé. En effet, il convient d’essayer les alternatives proposées par les thérapeutes pour en finir avec. Par ailleurs, il importe de changer de mode de vie et d’opter pour une meilleure nutrition. Il est à souligner que de nombreux micronutriments contenus dans certains bons aliments agissent sur la repousse de cheveux. Les substances nocives telles que le tabac et l’alcool seront à proscrire jusqu’à la fin du traitement.

Article connexe :

Si vous perdez vos cheveux, essayez un régime à base de viande rouge !

Chute de cheveux saisonnière : comment réagir ?

pharmacie en ligne blog

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée / Les champs marqués d’un astérisque (*) sont obligatoires. ( obligatoire )