Carence en fer : les aliments à privilégier

Vous êtes ici : / Blog / Nutrition / Carence en fer : les aliments à privilégier

Vous vous sentez constamment fatigué ? Vous manquez d’énergie et de force musculaire ? Cela peut venir d’un déficit en fer. Minéral essentiel pour le corps, ce dernier aide à fabriquer les globules rouges et favorise le transport de l’oxygène par l’hémoglobine. Et lorsqu’on manque de fer, on peut constater une baisse de forme considérable. Pour être en bonne santé, nous avons besoin d’au moins 10 à 15 mg de fer chaque jour. C’est pourquoi une carence en cet élément est un phénomène à ne pas négliger, car elle peut provoquer de graves problèmes de santé. Pour prévenir cela, il vous suffit simplement de connaître les produits à intégrer à tout prix dans votre alimentation.

Carence en fer : les aliments à privilégier

 

Les aliments sources de fer

Il existe deux types d’aliments qui apportent deux types de fer différents. D’une part, on distingue le fer héminique qui est d’origine animale et que l’on trouve dans l’hémoglobine. On le retrouve le plus souvent dans les abats, comme le foie de volaille et d’agneau ou les rognons de bœuf. D’une manière générale, on retrouve ce type de fer dans la viande rouge. Il est donc recommandé d’en consommer régulièrement en dépit des controverses liées à sa consommation. De plus, la viande rouge est également source d’acides aminés. Ces derniers sont d’autant plus indispensables à l’organisme, car ils contribuent à la synthèse de dopamine et fournissent de l’énergie. Idéal lorsqu’on est souvent fatigué.

D’autre part, il existe ce que l’on appelle fer non héminique, et dont l’origine est végétale. On le retrouve dans le persil, la coriandre, les lentilles et les betteraves. Son action est différente de celle du fer d’origine animale. En effet, le fer non héminique agit plus rapidement alors que le fer héminique constitue une réserve. Pour constater des résultats sur le long terme, vous devez combiner les deux. Les aliments tels que les céréales complètes et les produits à base de farine de soja sont aussi à privilégier, au même titre que la spiruline.

Les aliments favorisant l’absorption du fer

Maintenant que vous connaissez les produits à privilégier pour vous assurer un apport en fer suffisant au quotidien, il est temps de savoir bien les associer. En effet, il existe des aliments favorisant son absorption et des aliments qui, au contraire, l’altèrent.

Les aliments sources de fer sont donc à associer à un certain type d’aliments. Notamment, ceux qui sont riches en vitamine C, tels que les agrumes, le brocoli ou les poivrons. Intégrée dans une alimentation riche en fer, la vitamine C peut augmenter de quatre fois le taux d’absorption du fer par l’organisme.

D’un autre côté, il y a des aliments à éviter absolument lorsque vous êtes à table. Ce sont les aliments riches en tanins qui freinent l’absorption du fer par l’organisme, notamment le thé et le café. Vous devez donc consommer ces boissons à des moments éloignés des repas. Il est à noter que, bien que le vin soit riche en tanins, il n’est pas de nature à altérer l’absorption du fer. Bien au contraire, le vin rouge peut apporter un surplus de fer à l’organisme.

Article connexe :

Faites une cure de complément alimentaire contre la fatigue !

Végétariens & végétaliens : comment lutter contre la carence en vitamine B12 ?

Carence en fer : les aliments à privilégier
Votez

pharmacie en ligne blog

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée / Les champs marqués d’un astérisque (*) sont obligatoires. ( obligatoire )