Les causes de l’asthme

Vous êtes ici : / Blog / Santé / Les causes de l’asthme

L’asthme figure parmi les maladies chroniques les plus répandues depuis plusieurs années. En France, plus de 3 millions de personnes en souffrent. Même s’il est quelques fois discret, il est capital de détecter l’asthme le plus tôt que possible pour éviter les complications. Mais quelles sont les causes de l’asthme ? Explications.

Les causes de l’asthme

Existe-t-il un lien entre l’asthme et les allergies ?

L’asthme est souvent associé aux allergies respiratoires. En effet, 70 à 80 % des cas d’adultes asthmatiques et 95 % des cas d’enfants atteints sont tous d’origine allergique. Quand des manifestations allergiques (rhume des foins, l’eczéma, etc.) apparaissent chez une personne asthmatique, il est fort probable que son asthme provient de là. Lorsqu’un doute s’installe concernant la substance allergisante, le patient peut être soumis à des tests cutanés (prick test).

À partir de ces tests cutanés, on peut détecter une allergie aux acariens, à certains animaux, aux différents pollens, aux moisissures ou à des allergènes qui proviennent du milieu professionnel. Dans certains cas, la présence d’une allergie ne veut pas dire systématiquement que l’asthme est d’origine allergique.

Rhinite allergique et asthme

La rhinite allergique (rhume des foins) est une inflammation de la paroi nasale conséquente à une réaction immunitaire immédiate, déclenchée par un allergène : pollen, graminé, poil, acarien, poussière, etc. Elle peut devenir très vite un terrain favorable au développement de l’asthme qu’elle soit saisonnière ou non. Dans la plupart des cas, 50 % des sujets atteints de rhinite allergique développeront l’athsme. Ainsi, les traitements de la rhinite allergique contribuent essentiellement à limiter les risques de développement d’asthme et améliorent son contrôle.

Eczéma et asthme

L’eczéma se manifeste souvent chez un enfant allergique. En effet, 20 à 30 % des cas s’accompagnent d’asthme après quelques années.

Infections respiratoires et asthme

Pour les asthmatiques, la rhinite non allergique ou rhume classique peut également empirer l’asthme. Dans le cas contraire, elle peut être considérée comme un début d’asthme. En effet, la rhinite paralyse la respiration nasale dont le rôle est d’humidifier, de réchauffer et de filtrer l’air avant son entrée dans les bronches. Quand on est contraint de respirer par la bouche, l’air aspiré devient sec, froid et renferme plus de particules en suspens. Dans ce cas, il peut provoquer un spasme des bronches et entraîner une crise d’asthme.

Quel effet la pollution peut-elle avoir sur l’asthme ?

La pollution est un paramètre important pour les maladies allergiques comme l’asthme ou la rhinite. Toutefois, la pollution de l’air qui s’intensifie de plus en plus multiplie les symptômes de l’asthme (sifflements, toux nocturnes, gênes respiratoires, augmentation du rythme cardiaque, etc.).

Ce phénomène se manifeste le plus souvent chez les asthmatiques qui ne suivent pas un traitement de fond régulier. En revanche, les patients qui sont bien traités sont plus protégés. Lors des pics de pollution causés par les émissions de CO2 des véhicules, il est fortement recommandé aux asthmatiques d’éviter les efforts physiques, particulièrement les sports en extérieur.

Article connexe :

Pourquoi les allergies touchent-elles plus de personnes aujourd’hui ?

Pollution de l’air : que risque-t-on ?

pharmacie en ligne blog

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée / Les champs marqués d’un astérisque (*) sont obligatoires. ( obligatoire )