Efferalgan ou doliprane : que choisir ?

Vous êtes ici : / Blog / Santé / Efferalgan ou doliprane : que choisir ?

Les paracétamols sont des médicaments que l’on prend assez souvent pour lutter contre de nombreux maux du quotidien comme la fièvre, les migraines, les maux de tête ou encore les douleurs digestives. Ce produit ne nécessitant pas une prescription médicale est le plus consommé au monde et fait donc l’objet d’une automédication importante.

Efferalgan ou doliprane : que choisir ?

Il existe deux principaux médicaments à base de paracétamol : l’Efferalgan et le Doliprane. Certaines personnes optent plutôt pour le premier tandis que d’autres trouvent la seconde plus efficace. Une autre catégorie d’individus alterne même ces deux sortes de paracétamols. Comment alors bien choisir son médicament anti-fièvre et antidouleur ?

Efferalgan ou doliprane ?

Le paracétamol représente le principe actif constitutif de l’Efferalganainsi que des dolipranes. Ils contiennent également une teneur en sodium qui doit être méticuleusement respectée en cas de régime alimentaire sans sel. Seule la composition d’excipients est différente.

D’un côté, il existe plusieurs types d’Efferalgan contenant un sucre-alcool naturel, le sorbitol. Tel est notamment le cas de l’Efferalgan Vitamine C. Il est déconseillé aux intolérants à certains sucres tels que le glucose, le saccharose, etc. D’un autre côté, le doliprane présente aussi de nombreux dérivés. Entre autres, on peut trouver le Doliprane Lib qui contient des lactoses et qui est déconseillé aux personnes souffrant d’intolérance au galactose, d’un déficit en lactase ou encore d’une malabsorption des sucres.

Ces deux produits pharmaceutiques traitent presque les mêmes pathologies comme les céphalées, les règles douloureuses ou encore la fièvre. Par ailleurs, il est impératif de ne pas associer ces médicaments au risque de faire un surdosage pouvant mener à des insuffisances hépatiques graves.

Tout savoir sur le paracétamol

Le paracétamol, comme n’importe quel autre médicament, doit répondre au traitement de pathologies bien ciblées. C’est un antipyrétique et un antalgique non salicylé efficace. Il agit sur le système nerveux afin de réduire le niveau des douleurs ressenties. Pour ce faire, il diminue et bloque les hormones qui traduisent les douleurs, les prostaglandines, en inhibant leur production de molécules. Ainsi, le paracétamol est surtout recommandé pour combattre les douleurs et les fièvres à faible ou moyenne intensité. Toutefois, il est à préciser que ce médicament n’a pas de propriété anti-inflammatoire.

Le paracétamol peut être pris selon plusieurs modes d’administration. Disponible en gélules, en comprimés effervescents ou sublinguaux ou encore en poudre, il se prend par voie orale avec un grand verre d’eau. Il est aussi possible de l’avoir sous forme de sirop ou de sachets unidoses. Il existe également d’autres méthodes comme la voie basse en tant que suppositoire. Il est dans ce cas utilisé pour soulager des douleurs plus intenses.

Toutefois, chez l’adulte comme chez les enfants, il existe toujours une dose maximale à ne pas dépasser. C’est le critère de poids qui détermine donc la posologie à respecter. Pour un adulte de plus de 50 kg, il est conseillé de prendre un paracétamol de 500 ou 1000 mg et de ne pas prendre plus de 3 g par jour. Pour ceux qui en pèsent moins, ils ne doivent pas dépasser les 60 mg par kilo. Il en est de même chez l’enfant et le bébé. La dose du paracétamol doit correspondre au poids de l’enfant/du bébé et la prise ne doit pas dépasser les 10 mg par kilo toutes les 4 heures.

Article connexe :

Automédication : attention aux idées reçues !

Comment choisir un anti-inflammatoire ?

pharmacie en ligne blog

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée / Les champs marqués d’un astérisque (*) sont obligatoires. ( obligatoire )