Chute pendant la grossesse faut-il s’inquiéter ?

Vous êtes ici : / Blog / Bébé - Maman / Chute pendant la grossesse faut-il s’inquiéter ?

La grossesse est une période délicate chez les femmes et chacune la vit de manière différente. Pour certaines, elle se déroule en toute tranquillité. D’autres se plaignent de maux de tête et de vertiges pendant la grossesse. Il est possible de faire une mauvaise chute à cause du tournis. Dans ce cas, que faut-il faire ?

L’origine des vertiges durant la grossesse

Dès que la grossesse commence, la future-mère perçoit les changements causés par les hormones. Les modifications ne sont pas seulement physiques. Elles sont également psychologiques. Ces changements ne doivent pas être mal vus. En effet, ils signifient que la grossesse est bien en place. La nidation du fœtus et son développement entraînent les vertiges et les malaises qui sont suivis de fréquentes nausées.

Des faits physiologiques en cause

Les phénomènes physiologiques sont aussi des causes de vertiges. La pression artérielle peut baisser car l’oxygène est désormais partagé entre la mère et le fœtus. L’œstrogène a aussi une incidence sur la fréquence cardiaque. La future-mère est en proie à l’hypoglycémie étant donné que l’embryon demande également sa part de sucre. L’hypoglycémie s’accompagne de sueurs et de sensations de vertiges. Il ne faut pas négliger la fatigue qui est extrême en début de grossesse et qui est causée par l’accroissement de la progestérone. Cela conduit la jeune femme à avoir la tête qui tourne. Dans des cas extrêmes, elle peut faire une chute.

Les chutes des trois premiers mois

Une chute pendant la grossesse n’est jamais à prendre à la légère. Cependant, il faut comprendre que le bébé est protégé par le liquide amniotique en plus des parois utérines qui le gardent à l’abri. Il est rare qu’une chute fasse du mal au bébé. De plus, au premier trimestre, sa taille est encore assez négligeable. Le traumatisme est généralement bénin et le risque d’avortement est faible. Toutefois, aucun risque n’est à négliger. Ainsi, en cas de doute ou d’écoulement vaginal quelconque, il est conseillé de se rendre aux urgences sans attendre.

Des chutes pendant le second et troisième trimestre

A mesure que la grossesse avance, les femmes enceintes tendent à chuter sans raison particulière. Cela peut s’expliquer par le poids porté qui devient de plus en plus important. Lorsque le ventre grossit et que la jeune femme chute, il y a un risque de rupture utérine ou d’accouchement prématuré. Il se peut aussi que la patiente fait face à un décollement du placenta. S’il s’agit d’une chute majeure, le fœtus peut subir un traumatisme ou des fractures fœtales. Dans certains cas, il peut y avoir des conséquences plus graves dont la mort in utero.

Prendre des précautions

Ainsi, une chute pendant la grossesse est toujours inquiétante. Se rendre chez le gynécologue est le premier réflexe. Il demandera à effectuer un bilan pour s’assurer que la poche des eaux est restée intacte et que le fœtus est hors de danger. La grossesse reprendra dès lors son cours normal.

Article connexe :

La marche est excellente pour la grossesse !

Attention au soleil si vous êtes enceinte !

pharmacie en ligne blog

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée / Les champs marqués d’un astérisque (*) sont obligatoires. ( obligatoire )