Comment bien s’occuper de la flore intestinale ?

Vous êtes ici : / Blog / Santé / Comment bien s’occuper de la flore intestinale ?

La flore intestinale ou connue aussi sous le terme microbiote intestinal favorise le mécanisme digestif tout en participant au bon fonctionnement de l’organisme en général. Comprenant des milliers de bactéries, elle est présente naturellement dans l’intestin. Vu l’important rôle qu’elle détient, il est indispensable de bien s’en occuper. Voici alors comment faire.

flore intestinale

Privilégier les aliments riches en fibres

Quand il s’agit de la bonne fonction digestive, privilégier les aliments riches en fibres alimentaires est toujours conseillé peu importe les circonstances à affronter. Ici, il est question de prendre soin de la flore intestinale. En fait, ce sont toutes les fibres dont le métabolisme a besoin. Les fibres solubles sont celles qui ont la capacité de se dissoudre dans l’eau afin de former un gel visqueux. Elles conviennent particulièrement aux bactéries intestinales, tout en gardant leur équilibre. Ces fibres sont facilement assimilées par les organes digestifs et luttent contre la constipation ainsi que contre la diarrhée. Pour résultat, elles n’agressent pas les parois intestinales et facilitent la digestion. Les fibres insolubles sont également utiles.

Toutes ces fibres se trouvent dans les fruits, les légumes et les légumineuses. Les céréales complètes en sont particulièrement riches, de même pour les fruits secs et les fruits à coque comme : amandes, noisettes, noix ou noix de coco.

Avoir un apport nécessaire en probiotiques

Les probiotiques sont aussi des éléments indispensables pour le développement et la protection de la flore intestinale. Ces micro-organismes vivants soutiennent son action contre la présence des germes pathogènes nuisant à l’intestin. Ils renforcent aussi sa régénération. C’est ainsi qu’ils rééquilibrent une flore intestinale déséquilibrée.

Les probiotiques sont présents dans les produits laitiers tels que les yaourts, les laits fermentés et les fromages. Mais ces autres aliments en contiennent également : olives, pain au levain, choucroute crue, produits dérivés du soja, etc.

Modérer la consommation de viandes rouges

Les viandes rouges ne sont pas forcément mauvaises pour la flore intestinale si elles sont consommées avec modération. Par contre, leur abus expose le système digestif à des complications, pour ne pas dire dangers. Elles sont souvent à l’origine de maladies dont des maladies inflammatoires intestinales, telles que les cancers digestifs (notamment le cancer du côlon) ou la maladie de Crohn. Ainsi, les viandes rouges sont classées parmi les aliments à éviter ou à modérer.

Pratiquer des exercices physiques

La pratique d’exercices physiques est depuis toujours une activité tenant un rôle essentiel dans le bon fonctionnement de l’organisme grâce à son effet stimulant et tonifiant. Pour le cas de la flore intestinale, cette action assure son équilibre et le développement de la population de bactéries. Par ailleurs, une étude a démontré que la flore intestinale chez les sportifs est en parfaite condition, d’où la recommandation de pratiquer régulièrement. Le fait de consacrer au minimum 150 minutes d’exercices par semaine procure déjà d’énormes avantages sur la santé. Cependant, il n’est pas nécessaire de faire partie d’une équipe sportive. Faire de la marche, du vélo ou de la natation est nettement suffisant.

Article connexe :

Comment vaincre la diarrhée ?

Soignez-vous grâce au bicarbonate de soude !

pharmacie en ligne blog

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée / Les champs marqués d’un astérisque (*) sont obligatoires. ( obligatoire )