Comment se débarrasser d’une rhinite ?

Vous êtes ici : / Blog / Santé / Comment se débarrasser d’une rhinite ?

Éternuements à répétition, des chatouillements dans le nez et un nez qui coule ; tout cela accompagné de larmoiements et d’irritations des yeux ; il s’agit sûrement d’une rhinite. Pouvant être classifiée d’allergique ou non allergique, la rhinite peut être traitée avec des méthodes naturelles et des traitements médicamenteux. Avant de découvrir comment prévenir et soigner les rhinites, il est important d’en savoir un peu plus sur elles.

Qu’est-ce qu’une rhinite ?

Généralement classée comme une inflammation des voies nasales, la rhinite se caractérise par l’irritation et le gonflement des muqueuses du nez. Elle peut être due à une allergie ou être d’origine infectieuse. En effet, il y a deux principales sortes de rhinite, la rhinite allergique et la rhinite non allergique qui peut être une rhinite virale aiguë ou chronique.

Les différents symptômes des rhinites sont toutefois assez similaires. Elles provoquent des éternuements en série, une congestion nasale avec le nez qui pique et qui coule ainsi que des démangeaisons, des rougeurs et des larmoiements aux yeux. Une rhinite entraine également une tension au niveau des sinus ainsi que des maux de gorge accompagnés de toux et parfois une altération du goût et de l’odorat, surtout chez les enfants. Tous ces signes de la rhinite sont fatigants. De ce fait, elle peut aussi provoquer des troubles du sommeil et de l’irritabilité notamment lorsqu’elle dure plusieurs jours. Par ailleurs, les symptômes peuvent varier selon les patients et l’origine de sa maladie.

La rhinite non allergique est principalement causée par un virus. Elle peut alors survenir lors d’un rhume assez banal ou lors d’une infection streptococcique, pneumococcique et staphylococcique. C’est notamment le cas lorsqu’il s’agit d’une rhinite aiguë. Quant à la rhinite chronique, elle correspond à une prolongation d’une rhinite inflammatoire ou aiguë. Cette forme peut également être causée par plusieurs maladies comme la syphilis, la tuberculose, la rhinosclérose, la rhinosporidiose, la leishmaniose, la blastomycose, l’histoplasmose et la lèpre.

Focus sur la rhinite allergique

Les rhinites allergiques sont généralement causées par des allergènes tels que le pollen, les graminées, les acariens ou les moisissures. On distingue notamment le rhume des foins, un rhume saisonnier qui apparait le plus souvent au printemps avec la floraison des plantes allergène. Selon sa durée, elle peut être persistante, soit au-delà de 4 jours par semaine en un mois, ou intermittente quand elle ne dure que moins de 4 jours par semaine durant le mois.

L’exposition répétée à des allergènes aériens, à la fumée de cigarette, à la pollution aérienne et à d’autres irritants des voies respiratoires sont des facteurs aggravants la rhinite allergique.

Prévenir et traiter la rhinite

Il est important de savoir que la rhinite allergique peut être évitée en supprimant toutes les origines possibles et les facteurs de risque des rhinites. La prévention consiste alors de ne pas s’adonner aux activités qui exposent à de grandes quantités de pollen, à assurer la ventilation intérieure de sa maison et maintenir le taux d’humidité chez soi ainsi qu’à garantir l’hygiène et la propreté de ses intérieurs afin d’éviter les acariens ou les poils d’animaux.

Pour soigner les rhinites, il est possible d’utiliser des méthodes homéopathiques et phytothérapiques. Toutefois, actuellement les traitements médicamenteux sont nombreux pour atténuer les symptômes de la rhinite. D’une part, les antihistaminiques permettent de bloquer la production de l’histamine en cas d’allergies et les produits décongestionnants aident à diminuer les irritations et les enflures des tissus nasaux. D’autre part, les anti-inflammatoires comme les corticostéroïdes nasaux sont efficaces pour soigner les rhinites. De même, les antidégranulants interviendront pour stopper la libération des initiateurs des réactions allergiques. Enfin, il est possible de prendre du paracétamol et des vasoconstricteurs. Cependant, il est important de toujours consulter son médecin avant de prendre un traitement particulier.

Article connexe :

Les causes de l’asthme !

Les bienfaits du gingembre sur les maladies respiratoires !

pharmacie en ligne blog

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée / Les champs marqués d’un astérisque (*) sont obligatoires. ( obligatoire )