Comment traiter les troubles psychiques ?

Vous êtes ici : / Blog / Santé / Comment traiter les troubles psychiques ?

Un rendez-vous chez le psychologue est la meilleure alternative pour une personne présentant des troubles psychiques. Ce professionnel de la santé est le seul à même de prodiguer le remède à de tels maux. Il est aussi le seul disposé à prescrire le traitement adapté à tel ou tel cas. Pour s’y retrouver, faire le point sur les catégories de médicaments pour troubles psychiques est toujours utile.

Comment traiter les troubles psychiques ?

Les anxiolytiques contre l’anxiété

Les anxiolytiques ou tranquillisants servent à apaiser angoisse et états de stress. Ils permettent de soulager les symptômes de l’anxiété, à savoir l’insomnie et la tension musculaire. Ils sont prescrits en cas d’événements malheureux ou stressants comme un deuil, un divorce et un licenciement. Ces tranquillisants peuvent être utilisés en cure prolongée s’ils sont de la famille des benzodiazépines. Cela dit, la convention veut qu’un traitement sous anxiolytiques se limite à 12 semaines au maximum. Selon des experts de la santé, les principes actifs de ce médicament sont impuissants en cas d’anxiété chronique.

Les antidépresseurs pour ceux qui broient du noir

Les antidépresseurs servent clairement à traiter la tristesse psychologique résultant d’une dépression. Étant des psychotropes thymoanaleptiques, ils corrigent l’humeur de sorte à lever les états dépressifs. Sur le marché, vous pouvez trouver les vieux antidépresseurs comme le Laroxyl et l’Anafranil à base de molécules anciennes. Puis, vous avez la récente génération d’antidépresseurs IRS ou inhibiteurs de la recapture de la sérotonine comme le Prozac et le Séroplex. Ces derniers sont mieux tolérés par l’organisme que leurs prédécesseurs. Ils résorbent le déficit de sérotonine du cerveau (neurotransmetteur de l’humeur). En plus d’apaiser une dépression, ils traitent également des troubles d’anxiété tels que les phobies sociales, l’obsession, la crise de panique et l’anxiété généralisée.

Les hypnotiques en cas de troubles de sommeil

Les hypnotiques ou somnifères visent à déclencher ou à maintenir le sommeil. Ils s’utilisent en traitement de troubles de sommeil passagers et à cause connue. En l’occurrence, ils sont utiles pour soulager une insomnie s’afférant à un événement stressant (examen, entretien d’embauche, opération chirurgicale) ou un décalage horaire. La plupart des somnifères sont composés de benzodiazépines ou de molécules apparentées. Leur durée de traitement est limitée à 4 semaines. Pour cause, ces médicaments s’avèrent inefficaces en cas d’insomnie chronique.

Les antipsychotiques pour lutter contre la psychose

Anciennement nommés « neuroleptiques », les antipsychotiques traitent essentiellement des psychoses comme la schizophrénie. Ils sont aussi prescrits en cas de troubles délirants. Sur le marché, on dénote les antipsychotiques typiques ou de première génération comme le Largactil et l’Aldol. Puis, vous avez les antipsychotiques atypiques ou de seconde génération. Ces derniers sont mieux tolérés que les déclinaisons typiques. De ce fait, ils sont souvent utilisés en première intention.

Les régulateurs de l’humeur pour les bipolaires

Ces médicaments se réservent aux sujets présentant un trouble de bipolarité ou trouble maniaco-dépressif. Ce problème psychique se caractérise par une alternance de phase de dépression profonde et de phase d’exaltation. Les régulateurs de l’humeur font généralement partie des médicaments à base de lithium. Cependant, ils peuvent également faire partie de la classe des anticonvulsivants et des antipsychotiques atypiques.

Article connexe :

Comment bien entretenir son cerveau ?

En quoi le sport peut-il prévenir l’Alzheimer ?

pharmacie en ligne blog

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée / Les champs marqués d’un astérisque (*) sont obligatoires. ( obligatoire )