Conseils pour contrôler ses envies de grignotage

Vous êtes ici : / Blog / Nutrition / Conseils pour contrôler ses envies de grignotage

Vous pourrez vous dire qu’un petit grignotage n’a rien de bien méchant. Toutefois des études ont révélé que c’est une pratique qui n’est pas sans incidence sur la santé. Entre autres, surpoids et obésité pourraient en être les résultats. Cependant, il peut s’avérer difficile à contrôler, car il existe des facteurs qui poussent certaines personnes à s’y mettre. Parmi ceux-ci, on peut citer le stress, l’ennui, l’anxiété ou toute émotion négative… Lors de ces moments, la réaction est à peu près la même chez chaque personne, trouver du réconfort dans des aliments gras ou sucrés. Le grignotage est alors considéré comme une compulsion alimentaire lors de laquelle, le sujet cède facilement. Pour vous aider à reprendre le contrôle, voici quelques conseils pratiques.

Conseils pour contrôler ses envies de grignotage

Du côté des émotions

Beaucoup pensent que s’interdire certains aliments gras, comme une bonne crème glacée, est la solution pour retrouver la ligne. Pourtant, quand on s’impose des restrictions, on risque de développer une obsession/frustration et on finit par déraper. D’un autre côté, pensez aussi à faire la paix avec votre corps, acceptez-le tel qu’il est. Arrêtez de vous peser et de vous torturer pour les chiffres, car cela ne fera que créer encore plus de frustrations qui finiront par vous décourager. Contrairement à ce que certains pensent, il faut manger en pleine conscience.

Appréciez donc l’odeur, l’aspect, le croquant, le goût et la texture des aliments et la sensation de satiété sera plus durable. Résultat : vous aurez moins envie de grignoter. Il est bien connu que certaines émotions (colères, stress, ennui…) provoquent des envies de grignotage. Essayez de repérer clairement vos sentiments et de réagir en conséquence. Si vous êtes en colère ou stressé, évacuez en parlant ou relaxez-vous en prenant un bon bain. Si vous vous ennuyez, sortez faire une activité. Enfin, il existe aussi des exercices de pleine conscience anticompulsion ou de visualisation antistress.

Du côté de l’assiette

Cessez de vous dire que les petits plaisirs gourmands sont interdits. Ce qu’il faut faire est d’essayer de reconnaître si c’est vraiment une envie alimentaire ou une réponse à une mauvaise émotion. Si c’est un problème d’ordre psychologique, vous savez ce qu’il faut faire. Si c’est une question alimentaire, essayez d’équilibrer avec un repas plus léger par la suite. Le vrai secret est de manger quand on a faim et d’arrêter quand on est rassasié. Se restreindre ne sert à rien, alors ne comptez pas les calories dans votre assiette. Cependant, il faut tout de même composer des assiettes nutritionnellement équilibrées.

L’idée de base est que les légumes (carotte, chou, haricot vert, poireau…) doivent constituer la moitié de l’assiette, les féculents représentent le ¼ et les protéines l’autre ¼. Pour éviter de grignoter n’importe quoi, pensez à prévoir des collations rassasiantes. Priorisez les aliments riches en fibres et protéines comme les yaourts, figues, pommes, amandes ou encore le pain complet avec du fromage frais… Ceux-ci vous rassasieront plus vite, mais durablement, contrairement au sucre. Les féculents complets (lentilles, riz brun, sarrasin, quinoa…) sont aussi d’excellents alternatifs. Ils rassasient sur une longue durée et influent sur le taux de sérotonine limitant la déprime et les envies de sucres. Et enfin, certains aliments (biscuits, pâtes à tartiner, viennoiserie, chips…) déclenchent des compulsions. Si vous ne voulez pas devenir dépendant, il est recommandé de les éviter.

Article connexe :

5 mauvaises habitudes alimentaires à éviter !

Les plus et les moins des crudités !

Conseils pour contrôler ses envies de grignotage
Votez

pharmacie en ligne blog

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée / Les champs marqués d’un astérisque (*) sont obligatoires. ( obligatoire )