Déodorant, antitranspirant, pierre d’alun… : savoir les différencier

Vous êtes ici : / Blog / Bien-être / Déodorant, antitranspirant, pierre d’alun… : savoir les différencier

Tout être humain transpire. Il s’agit d’un processus naturel et essentiel permettant au corps de se maintenir à bonne température et qui assure le refroidissement de la peau. La sueur est toutefois à l’origine des mauvaises odeurs surtout dans certaines zones du corps humain. Le déodorant et l’anti-transpirant ont justement été conçus pour « faire » face ces odeurs gênantes au niveau des aisselles. Malgré leurs grandes similitudes, ils ont chacun leur propre spécificité. Focus.

déodorant

Qu’est ce qu’un déodorant ?

C’est un produit cosmétique utilisé pour masquer les odeurs désagréables du corps. Composé de parfum et d’agents antibactériens, il ne bloque pas l’écoulement sudoral, mais s’attaque aux mauvaises odeurs et absorbe la sueur en contrôlant son flux.

Le déodorant peut aussi être un produit naturel ou un produit de synthèse.

Qu’en est-il de la pierre d’alun ?

C’est un déodorant traditionnel fait à base de sel d’aluminium d’origine naturelle (provenant de schistes aluneux riches en alumine), à la différence du chlorhydrate, acquis par composition chimique.

Ses adeptes affirment que l’alun est une substance inerte et ne risque pas de dégager de l’aluminium. Opérant et connu de tous, on ne peut pas encore expliquer comment il agit sur la peau.

Quid de l’anti-transpirant

Ayant presque les mêmes effets que le déodorant, il réduit les flux de la transpiration en arrêtant la quantité de sueur émise sur la partie traitée. Il limite aussi les odeurs et les humidités, mais son principal atout est d’empêcher l’écoulement du flux sudoral grâce au sel d’aluminium qui le constitue.

Et les déodorants bios ?

Les déodorants bios ne sont pas anti-transpirants, car ils ne renferment pas de sels d’aluminium. Ils puisent leur efficacité dans les huiles essentielles et les compositions d’acides gras. Ils ne contiennent pas d’alcool non plus, c’est pourquoi ils sont souvent un peu liquides sur la peau. Mais les capacités assainissant et parfumant que procurent leurs huiles essentielles sont hautement estimées.

Bien lire l’étiquette pour faire la différence

L’anti-transpirant agit grâce aux sels d’aluminium qui diminuent l’ouverture des glandes sudoripares.

En tout cas, il n’est pas toujours facile à repérer sur le packaging. La mention « anti-transpirant » est souvent présente à côté du terme générique de « déodorant ». De plus, pour attester qu’un produit est considéré comme anti-transpirant, il doit obligatoirement compter parmi la liste des ingrédients qui le compose l’aluminium chlorhydrate.

Les anti-transpirants sont-ils nocifs ?

Ces produits souffrent encore actuellement de mauvaises réputations. À un moment donné, certains ingrédients, notamment le sel d’aluminium, ont été soupçonnés d’avoir des conséquences néfastes sur la santé. Même s’il est dangereux de corrompre une sécrétion naturelle, la surface des aisselles est trop petite pour induire un risque. L’hypothèse qui indiquait un lien entre sels d’aluminium et cancer du sein n’a pas toujours trouvé son véritable fondement scientifique jusqu’aujourd’hui.

Votre choix doit juste se baser sur le degré de protection dont vous avez besoin réellement. Le produit à adopter dépend de l’abondance des sueurs que votre peau secrète et de l’intensité de votre odeur. Une transpiration normale requiert juste l’utilisation d’un déodorant. Le cas échéant, une formule anti-transpirante serait plus convenable !

A lire également :

Focus sur l’autotest!

Le rôle du foie dans notre santé

pharmacie en ligne blog

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée / Les champs marqués d’un astérisque (*) sont obligatoires. ( obligatoire )