Encens : connaître leur histoire

Vous êtes ici : / Blog / Bien-être / Encens : connaître leur histoire

L’encens existe depuis plusieurs années déjà. La plupart le connaissent comme étant un genre de bâtonnet qui diffuse une odeur délicatement parfumée. Cependant, il ne s’agit pas que d’un simple objet destiné à parfumer l’espace. En effet, il est aussi très sollicité pour ses nombreuses vertus.

Encens : connaître leur histoire

L’encens pour guérir

L’encens est utilisé dans presque tous les pays. À l’origine, les hommes y ont eu recours pour reconnaitre l’honneur des dieux. Ce n’est pas tout, car le délicat fumet fut également utilisé pour se soigner et pour accentuer le niveau de conscience dans le cadre de la méditation. Il s’agit donc d’une médecine alternative. Les chamans asiatiques, américains, les sorciers et les prêtres égyptiens ont tous usé de l’encens qui provenait de divers bois. Le produit était aussi utilisé pour trouver la paix intérieure.

En ce qui concerne le terme « encens », il est originaire du latin « incendere » qui signifie brûler. En fait, l’encens désigne les gommes, les plantes ou encore les bois qui donnent un certain parfum au moment de se consumer. L’encens véritable pour sa part est la résine des arbres appartenant à la famille boswellia. Ces derniers poussent dans les régions du Yémen, de l’Éthiopie, de la Somalie et du Soudan.

Dès que l’encens est consumé, le point d’incandescence semble dégager une fumée contenant des molécules odorantes qui parfument l’air. La délicate odeur ne met pas de temps à arriver aux narines et à déclencher un signal au cerveau où siègent les émotions diverses. À noter que l’encens n’agit pas seulement sur cette partie. Il agit aussi sur les hormones et le système neurovégétatif de l’individu. Par ailleurs, certains sont caractérisés par une action antibactérienne. Ils agissent plus particulièrement sur les poumons et le cœur. D’ailleurs, en Égypte, l’encens servait à soigner les hépatites et les maladies du poumon. Au Japon, l’encens utilisé diffère en fonction des saisons. Actuellement, l’encens est très sollicité les salons de massage ou salles de yoga en vue de détendre l’atmosphère. Grâce à ce produit, les participants sont en paix avec eux-mêmes.

Opter pour l’encens naturel

Prenez garde aux encens artificiels qui sont en fait des baguettes de bambou immergées dans des parfums synthétiques. Il importe de faire attention, car ces bâtons ne doivent pas être brulés. Effectivement, ils portent juste le nom d’encens, mais ce ne sont pas des encens traditionnels.

Il est alors préconisé de recourir à ceux qui sont issus des résines à l’instar de la propolis, ou encore du bois. Le mieux est de se référer à l’étiquette du produit qui mentionne normalement « 100% naturel » lorsqu’il s’agit d’un procédé exempt de matières chimiques.

Les encens japonais issus du tabu ne fument pas plus que les pâtes provenant de l’Inde et qui ressemblent à des baguettes de bambou.

Pour ce qui en est des encens indiens, il faut également les interdire étant donné qu’ils contiennent de l’insecticide. Aussi, il faut prendre soin d’aérer la maison lors de la fumigation. Sinon, il vaut mieux éviter les encens inconnus.

Article connexe : 

Les huiles essentielles pour cicatriser vos plaies !

Les avantages d’avoir un diffuseur d’huiles essentielles !

Encens : connaître leur histoire
Votez

pharmacie en ligne blog

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée / Les champs marqués d’un astérisque (*) sont obligatoires. ( obligatoire )