Fructose et grossesse, les risques pour le fœtus

Vous êtes ici : / Blog / Bébé - Maman / Fructose et grossesse, les risques pour le fœtus

La grossesse est une période aussi marquante que délicate au cours de la vie d’une femme. Pendant les 9 mois, une femme enceinte doit toujours être prudente concernant son alimentation. En effet, certains composants des aliments peuvent nuire au développement du fœtus. D’ailleurs, une très récente étude a démontré la possibilité de risque en cas de surconsommation de fructose (une sorte de sucre présent dans les aliments et les boissons) pendant la grossesse.

Fructose et grossesse, les risques pour le fœtus

Des risques à courir, selon une étude néo-zélandaise

Le 18 août 2020, une étude menée par des chercheurs néo-zélandais de l’Université d’Otago a été publiée. Elle s’est principalement focalisée sur les effets secondaires du fructose lorsqu’il est consommé par une femme enceinte. Les résultats des expérimentations mettent en lumière certaines conséquences négatives sur le métabolisme de la mère et sur son lait.

L’étude consistait à expérimenter l’effet du fructose sur des cochons d’Inde femelles. Ces dernières étaient soumises à l’expérimentation avant et pendant leur grossesse, jusqu’à la naissance de leurs bébés.

Les cobayes ont été séparés en deux groupes. Le premier suivait une alimentation ordinaire tandis que le second prenait régulièrement de l’eau et du fructose. L’ingestion de cette substance se faisait 60 jours avant l’accouplement, puis s’est poursuivie jusqu’à la naissance des bébés. La quantité de fructose donné au second groupe était équivalente au taux consommé par l’humain dans les pays occidentaux.

Au terme de leur expérience, les chercheurs ont alors observé chez les femelles ayant consommé du fructose, un impact significatif sur leur métabolisme.

Ils ont également constaté une présence importante d’acide gras dans le lait maternel. Cela pourrait être à la source de l’altération de la qualité nutritionnelle du lait. Cette quantité trop élevée d’acide gras serait même un facteur qui expose l’enfant à de grands risques d’obésité, de survenue de diabète type 2 et de maladies cardiovasculaires, un peu plus tard.

Attention à la consommation de sucre !

Selon Erin Smith, l’autrice de l’étude, les recherches qu’ils ont menées avaient pour but de limiter l’ajout de fructose dans certains aliments. Ces expérimentations sont donc censées encourager les femmes enceintes à consommer une alimentation saine et équilibrée.

Bien que les études menées doivent encore être appuyées par d’autres recherches scientifiques, il est très important de faire attention à la consommation de sucre. En effet, la surconsommation de fructose durant la grossesse pourrait expliquer la croissance des diabètes et des maladies cardiovasculaires ces 50 dernières années.

Où trouve-ton le fructose ?

Le fructose est naturellement présent dans les fruits et dans le miel. À titre d’exemple, 100 g de pomme peut contenir jusqu’à 6 g de fructose et 100 g de miel peut en contenir 39 g.

Le fructose est aussi présent à très forte concentration dans les fruits séchés, notamment, les raisins secs, les figues, les pommes, les dattes, etc. 100 g de raisins secs peut par exemple renfermer plus de 30 g de fructose.

À part les fruits et le miel, ce sucre est également ajouté dans divers aliments transformés et dans des boissons. On peut citer par exemple, les différentes marques de boissons gazeuses et les jus de fruits. On en retrouve aussi dans de nombreuses nourritures commercialisées tels que les aliments en conserve, les gâteaux, les biscuits, les condiments, etc.

Article connexe :

Attention à la quantité de sucres dans le vin !

Les fruits et légumes à éviter pour maigrir !

pharmacie en ligne blog

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée / Les champs marqués d’un astérisque (*) sont obligatoires. ( obligatoire )