Grossesse : les importants à savoir sur le diabète gestationnel !

Vous êtes ici : / Blog / Bébé - Maman / Grossesse : les importants à savoir sur le diabète gestationnel !

Le diabète gestationnel est un diabète qui survient lors de la grossesse, le plus souvent durant le deuxième ou le troisième trimestre. Le traitement est à prendre au sérieux, puisque cette maladie peut affecter le bébé dès la gestation. Ainsi, les futures mamans sont appelées à bien comprendre cette pathologie.

 L’origine du diabète gestationnel

Aussi appelée diabète de grossesse, cette maladie est due à une perturbation du taux de sucre dans le sang. Elle apparait souvent vers la fin du 2e trimestre de grossesse ou au 3e trimestre. Parfois lié à une prise de poids considérable, ce diabète est généralement causé par des bouleversements hormonaux de la femme enceinte.

En effet, le placenta produit durant cette période une grande quantité d’hormones qui compromettent les effets de l’insuline. Cette dernière, dont le rôle est de contrôler le taux de sucre dans le sang, n’agit plus alors de façon normale. La prise de poids s’explique donc par le stockage de sucre et la transformation de celui-ci en énergie.

En outre, lorsque l’action de l’insuline est déplacée, le sucre s’accumule dans le sang et entraine le stockage de substances toxiques. Ce qui provoque souvent le coma. À noter que pour la plupart des femmes, le diabète de gestationnel disparaît après la naissance du bébé.

Les risques pour la mère et le bébé

La future maman risque fort de subir un accouchement difficile appelé pré-éclampsie. Celle-ci se caractérise par l’hypertension et un taux élevé de protéines dans les urines. Voilà une complication de la grossesse nécessitant un soin et une prise en charge particuliers.

Lorsque le bébé gagne du poids et ne laisse plus la possibilité d’un accouchement par voie naturelle, la césarienne devient inévitable. L’excès de liquide amniotique risque également d’entrainer un accouchement prématuré.

Du côté du bébé, son poids à la naissance est plus élevé que la normale, soit supérieur à quatre kilos. On parle alors de macrosomie. Ce surpoids va alors compliquer l’accouchement. Le nouveau-né aura aussi un faible taux de sucre et de calcium dans le sang. A cela peuvent s’ajouter des difficultés à respirer. Notons toutefois que ce type de diabète n’est pas une cause de malformations chez l’enfant.

Quels effets à long terme ?

De manière générale, cette pathologie disparaît après l’accouchement, mais il faut surveiller de près le taux de glycémie. De plus, les différentes complications survenues lors de la grossesse multiplient par sept les risques de développer un diabète de type 2. Dans certains cas, on découvre chez la femme enceinte la présence de diabète type 2 qui est resté silencieux jusque-là.

Ceci dit, une femme qui a connu un diabète gestationnel pourrait devenir diabétique plus tard. Malheureusement, celles concernées par cette maladie vivront alors avec ces risques toute leur vie.

Sachez que les femmes qui ont un diabète de type 2 arrivent à le contrôler difficilement. Pour réguler la glycémie, les patientes atteintes de cette pathologie prennent généralement des comprimés spécifiques. Cependant, ces derniers sont interdits aux femmes enceintes, d’où l’importance d’apprendre à se contrôler et de recourir à des injections d’insuline si besoin.

A voir également :

L’allaitement limiterait le risque de l’obésité de l’enfant plus tard

L’allaitement maternel pour lutter contre l’infection ORL du nourrisson

pharmacie en ligne blog

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée / Les champs marqués d’un astérisque (*) sont obligatoires. ( obligatoire )