La chaleur et la lutte contre le Coronavirus font-elles bon ménage ?

Vous êtes ici : / Blog / Santé / La chaleur et la lutte contre le Coronavirus font-elles bon ménage ?

Contrairement à ce que la majorité des gens pensent, l’arrivée de l’été et les vagues de chaleur peuvent compliquer la lutte contre le coronavirus. En effet, depuis le début de la crise pandémique, on a cru que le froid favorisait l’expansion du virus, et qu’à un certain degré de chaleur, notamment durant les beaux jours, il serait donc possible de la freiner. Malheureusement, les hausses températures de l’été et l’humidité qui l’accompagne n’auront alors aucune influence sur la transmission du virus Covid-19.

La chaleur et la lutte contre le Corona virus font-elles bon ménage ?

La chaleur de l’été va-t-elle freiner la propagation du coronavirus ?

En général, une épidémie saisonnière de grippe prend fin avec l’arrivée de la période estivale. Comme le coronavirus peut se présenter ou se manifester comme la grippe, et qu’il est considéré comme étant un virus météo-sensible, il serait logique de croire qu’il disparaitra avec la chaleur ! Hélas, même si certains chercheurs pensent que sa propagation pourrait grandement être limitée et freinée ; la réalité est que les mesures barrières sont maintenues et certaines injonctions contradictoires apparaissent.

Une récente étude brésilienne démontre que jusqu’à une température de 25 °C ; la transmission de ce virus ne diminue que de 4 %. Aussi, au-delà de cette barre, elle se stabilise. Toutefois, les facteurs climatiques subtropicaux et européens sont totalement variables. Selon d’autres études, très différent de la grippe, le coronavirus ne va pas faire de pauses pendant les jours de chaleur et reprendre à l’automne ou disparaitre définitivement. C’est pourquoi il est indispensable de suivre chaque conseil et mesure de prévention.

Les impacts de la chaleur sur la pandémie de coronavirus

Le principal impact des vagues de chaleur sur l’évolution du corona virus est la question du double risque. Beaucoup de catégories de personnes sont également vulnérables au virus Covid-19 qu’à la canicule. Les individus âgés sont notamment les sujets sensibles. Il y a aussi les personnes atteintes de maladies sous-jacentes telles que les troubles cardiovasculaires, du rein, le diabète, l’obésité ou encore les troubles psychiques. En effet, les mesures barrières soulèvent des débats très contradictoires. Ce qui est conseillé ou déconseillé en période de canicule ne concorde pas du tout avec ce qui est indiqué en période d’épidémie de Covid-19. Par conséquent, il est plus difficile de concilier ces deux contextes et d’y faire face en même temps.

Néanmoins, les autorités sanitaires ont su adapter les mesures de prévention de la lutte contre le coronavirus et celles contre la canicule afin de garantir une sécurité optimale de la population.

Les mesures à suivre

Face à la double lutte contre la canicule et la pandémie, il est avant tout recommandé de toujours bien s’hydrater. Aussi, pour limiter au maximum l’impact de la chaleur, il a été rendu possible que les personnes les plus à risques de souffrir des conditions thermiques accèdent à des lieux frais. Afin d’adapter cette disposition aux mesures barrières du coronavirus, il s’agit surtout de bâtiments avec air conditionné tels que les cinémas, les centres commerciaux ou les piscines. Par ailleurs, comme le risque de dispersion du virus dans l’air est très probable par le biais des ventilateurs, l’utilisation de cet appareil n’est donc plus autorisée. En outre, les gestes barrière contre le coronavirus sont tous maintenus.

Article connexe :

Coronavirus : Qui sont les personnes les plus vulnérables ?

Le coronavirus et les huiles essentielles !

pharmacie en ligne blog

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée / Les champs marqués d’un astérisque (*) sont obligatoires. ( obligatoire )