Les antibiotiques : de moins en moins efficaces

Vous êtes ici : / Blog / Santé / Les antibiotiques : de moins en moins efficaces

Au départ, les antibiotiques étaient des substances naturelles utilisées pour lutter contre les bactéries. Avec les évolutions de la science et de la médecine, on a pu fabriquer des antibiotiques synthétiques et chimiques. Ils sont utilisés pour éliminer les bactéries présentes dans le corps. Il s’agit ici d’antibiotiques bactéricides. Il existe aussi des antibiotiques bactériostatiques qui bloquent la croissance de ces bactéries dans l’organisme. Efficaces et employés depuis 70 ans, il apparaît aujourd’hui que les bactéries sont devenues résistantes aux antibiotiques.

Les antibiotiques : de moins en moins efficaces

Tout savoir sur les antibiotiques

Comme un antibiotique possède principalement des propriétés antibactériennes, il est utilisé en cas de maladies infectieuses. Les premiers antibiotiques ont été produits par des cultures de levure. Ceux qui sont synthétiques et ont subi une modification moléculaire avec une partie naturelle et une autre produite par synthèse chimique. Ils étaient plus performants et soignaient des maladies que l’on pensait incurables. 

Il existe différentes sortes d’antibiotiques. On reconnait la famille des pénicillines qui sont utilisées en médecine générale pour traiter les infections des poumons, des ORL, de l’appareil digestif et buccodentaire et des voies génitales. Il y a aussi les bêta-lactamines ou les céphalosporines et les cyclines qui sont notamment utilisés pour le traitement des pathologies infectieuses respiratoires et génitales.

Le fonctionnement des antibiotiques est assez simple, mais efficace. Ils forment une barrière ou une paroi protectrice pour limiter la reproduction des bactéries et en stoppant leur production de protéines pour survivre.

Pourquoi les antibiotiques seront-ils bientôt moins efficaces ?

Selon les scientifiques, les individus ont trop consommé des antibiotiques que les bactéries y sont résistants. En effet, on donne des antibiotiques aux enfants très facilement pour une petite coupure, et cette habitude perdure jusqu’à l’âge adulte. Le patient a tendance à faire de l’automédication, que cela soit pour prévenir ou traiter des pathologies bactériennes, mais aussi et malheureusement, pour des infections virales qui sont pourtant insensibles aux antibiotiques. Les médecins ont également fait des prescriptions abusives face à des patients trop insistants croyant minimiser leurs maux. Les antibiotiques sont aussi très utilisés dans la vie de tous les jours pour traiter les acnés, les moisissures, etc.

Par ailleurs, actuellement, il est reconnu que plusieurs pays utilisent en masse les antibiotiques dans le cadre de l’élevage pour avoir un meilleur rendement. Les responsables visent à la croissance rapide de ces animaux et à la préservation de leur santé. Or, cette consommation intense favorise la résistance des bactéries aux antibiotiques.

Par conséquent, les bactéries se sont mutées et adaptées à l’existence de ces médicaments. Ils se sont créés de souches très résistantes aux antibiotiques appelés mutants. Par conséquent, même les infections les plus courantes et les plus banales ne sont plus traitées par les antibiotiques.

Comment stopper la surconsommation d’antibiotiques ?

Il est important de savoir différencier les maladies et infections virales aux pathologies bactériennes afin d’utiliser à bon escient les antibiotiques. Il faut aussi arrêter l’automédication. Il vaut mieux consulter l’avis d’un médecin ou d’un professionnel de la santé avant toute prise de médicament et de se fier à ses prescriptions. Enfin, dans le cadre de l’élevage, il faut optimiser le confort et le bien-être des animaux tout en leur assurant leur hygiène dans le but de préserver leur santé et de limiter l’utilisation excessive des antibiotiques.

Article connexe :

Rapport aux médicaments : quelques règles à respecter !

Les avantages des médicaments génériques !

pharmacie en ligne blog

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée / Les champs marqués d’un astérisque (*) sont obligatoires. ( obligatoire )