Les 3 pires épidémies de l’Histoire

Vous êtes ici : / Blog / Santé / Les 3 pires épidémies de l’Histoire

Au cours de ces 20 derniers siècles, diverses maladies sont apparues et ont fait des ravages à l’échelle mondiale. Cet article vous emmènera faire un voyage dans l’histoire avec les 3 pires pandémies qui ont gravement affecté l’humanité.

La Peste de Justinien

Si jusqu’à présent, le Coronavirus a atteint plus de 4,5 millions de personnes et en a tué 300 000, la peste de Justinien en a aussi tué jusqu’à des millions. La maladie a débuté en Égypte vers la moitié du VIe siècle. Comme c’était le grenier à blé de Constantinople, l’épidémie s’est très vite répandue à travers les échanges commerciaux.

La peste de Justinien est une forme de peste bubonique qui se transmettait d’abord à l’homme via la morsure d’une puce infectée. Elle se manifestait par diverses formes allant des délires et cauchemars jusqu’à la mort. Certains présentaient des états fiévreux accompagnés de maux de têtes et de douleurs abdominales, pendant que d’autres développaient une pneumonie. Parfois, la maladie créait aussi des ganglions lymphatiques au cou et aux aisselles.

À l’époque, les médecins se sentaient incapables de guérir leurs patients. Ces derniers se tournaient alors vers d’autres remèdes. En effet, les malades se contentaient des remèdes faits maison et se fiaient à leur croyance. Certains s’en sortaient, mais la plupart ne pouvaient pas échapper à la mort.

Après bilan, la peste de Justinien aurait tué environ 10 000 personnes par jour à travers le monde pendant tout un été. La cumulation de ces chiffres parvenait à une hécatombe de 50 millions de personnes, soit 40 % de la population mondiale.

La peste noire

La peste noire est apparue vers 1347 et a duré pendant six longues années. Elle aurait fait son apparition aux abords de la mer Noire avant de se répandre dans les continents asiatiques et européens.

Cette maladie fait aussi partie des infections buboniques qui se transmettaient à l’homme par la piqûre d’une puce infectée. Elle se manifestait généralement par l’inflammation des ganglions au cou, sous les aisselles ou derrière les oreilles. Après quelques temps au cours de la maladie, les ganglions finissent par s’ulcérer. La peste noire se traduisait aussi par d’autres symptômes comme la fièvre ainsi que divers maux et douleurs.

Vers 1352, la maladie s’est enfin arrêtée en laissant 75 millions de morts, dont 30 à 50 % de la population européenne. La peste noire est réapparue au XIXe et touchait encore le monde entier en faisant cette fois-ci près de 100 millions de morts.

La grippe espagnole

Ayant duré environ 2 ans, la grippe espagnole est apparue vers la fin de la Première Guerre mondiale, soit en 1918. On l’a baptisée ainsi, car l’Espagne fut le premier pays à en parler publiquement. D’après l’histoire, la maladie est arrivée en Europe par l’intermédiaire des troupes américaines.

Née d’une combinaison de souches humaines et de gènes aviaires, la maladie se démarquait par l’affaiblissement du système immunitaire. Généralement, une personne infectée meurt au bout de 10 jours après l’infection à cause d’une surinfection bactérienne.

Considérée comme l’une des maladies les plus dévastatrices de l’histoire, la grippe espagnole aurait fait entre 25 et 50 millions de morts.

Article connexe :

Zoom sur les facteurs aggravants du coronavirus !

Les éventuels traitements du coronavirus !

pharmacie en ligne blog

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée / Les champs marqués d’un astérisque (*) sont obligatoires. ( obligatoire )