Les liens entre les cycles menstruels et la prise de poids

Vous êtes ici : / Blog / Sexe / Les liens entre les cycles menstruels et la prise de poids

Quelques jours avant ou pendant vos règles, vous remarquez que vous avez pris quelques grammes ? Soyez rassurée ! Il s’agit d’un état tout à fait naturel. Découvrez les raisons de ce changement dans ce billet.

Les liens entre les cycles menstruels et la prise de poids

Le cycle menstruel joue une grande influence sur le corps de la femme. Durant la semaine précédant les règles par exemple, elle commence à sentir ce qu’on appelle le syndrome prémenstruel. Celui-ci se caractérise par des ballonnements, des maux de tête, des douleurs au bas ventre, des boutons ou encore des nausées. Il y a également un autre symptôme que les gens oublient souvent de citer : il s’agit de la prise de poids. Il ne faut pas s’en inquiéter, car il s’agit d’un phénomène naturel. Lors des menstruations, certaines femmes connaissent ces variations de poids, mais une fois les règles finies, tout revient à la normale. Quelles sont les origines de ce changement brusque ?

1 — La rétention d’eau

L’accumulation d’eau qui survient durant la semaine qui précède les règles vient du déséquilibre hormonal. Ceci est corroboré par la docteur Odile Bagot qui a rapporté que : « La rétention d’eau est due au déséquilibre œstrogènes-progestérone qui freine une élimination correcte. Elle entraîne une prise de poids et la sensation de gonflement, principalement au niveau des jambes ». Ce phénomène qui s’observe aussi au niveau des doigts est également accompagné de douleurs mammaires et de changements d’humeur. L’une des manières de réduire cette rétention d’eau est de baisser la consommation d’aliments salés après l’ovulation.  

2 — La constipation

Le cycle menstruel modifie aussi le fonctionnement du canal digestif en empêchant la bonne évacuation des selles. « À cause de la progestérone, les muscles lisses se détendent un peu. Les voies intestinales perdent en mobilité, entraînant chez certaines femmes des symptômes de constipation et de ballonnement » rapporte Heather Huddlestone, médecin à l’institut UCSF (Center for Reproductive Health) aux États-Unis. Il est possible de diminuer ce symptôme. La solution est d’apporter plus de fibres dans la ration alimentaire pendant la deuxième moitié du cycle menstruel.

3 — L’augmentation de l’appétit

Toujours sous l’influence des hormones, le corps féminin a besoin de consommer plus de calories durant la semaine avant les menstruations. Généralement, les personnes concernées sont attirées par les nourritures réconfortantes telles que le chocolat ou les biscuits. Alors qu’il faut cependant les éviter à tout prix comme l’a expliqué le docteur Stephens : « C’est très dommage, mais il faut éviter les aliments dont on a vraiment le plus envie comme les produits sucrés et les glucides, mais aussi le café, l’alcool et les aliments très salés ».

4 — La réduction d’activité physique

Durant la période qui précède les règles, le corps ressent de la fatigue. Certaines femmes ont tendance à réduire leur activité physique. C’est dommage, car cette dernière contribue à éliminer et à contrôler l’humeur. Pour éviter la prise du poids, il est donc recommandé de pratiquer du sport. Cela aide également à apaiser les règles douloureuses.

Article connexe :

Les causes de l’absence de règle !

Changement des règles après 40 ans : que faut-il savoir ?

pharmacie en ligne blog

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée / Les champs marqués d’un astérisque (*) sont obligatoires. ( obligatoire )