Lutte contre l’autisme : l’intestin a un rôle à jouer

Vous êtes ici : / Blog / Santé / Lutte contre l’autisme : l’intestin a un rôle à jouer

Si l’autisme est connu comme étant un trouble sévère et difficile à soigner, ce n’est désormais plus le cas à ce jour. En effet, les spécialistes se sont penchés sur ce sujet et ont appris que l’intestin pourrait agir efficacement contre cette maladie. Il y aura de fortes chances de pouvoir repousser les symptômes qui vont se manifester chez les personnes atteintes.

Lutte contre l’autisme : l’intestin a un rôle à jouer

Pourquoi ces spécialistes ont-ils déduit que l’intestin est la clé du soulagement ?

L’autisme est un trouble qui se présente par des problèmes de communication, d’intégration au sein d’un environnement social. Par ailleurs, ces symptômes se reflètent aussi par le bégaiement ou l’hyper/hypoactivité. L’origine de cette maladie est la plupart du temps génétique. La nature et la liaison d’une personne avec le monde extérieur ont également un effet conséquent sur le développement de ce trouble.

Les composants de l’intestin jouent un rôle prépondérant dans le fonctionnement de l’organisme. Ils interviennent dans la régularisation du métabolisme digestif et surtout neurologique. Le microbiote intestinal (micro-organisme), lorsqu’il est détérioré, agit sur les différentes pathologies neurologiques telles que le Parkinson, la schizophrénie… Il est en partie responsable du renforcement du système immunitaire. En effet, les bactéries de l’intestin produisent des neurotransmetteurs. Et c’est à partir de cette liaison qu’il est possible de trouver les traitements adéquats pour atténuer les symptômes de l’autisme.

Les microbiotes intestinaux sont les remèdes

Les experts ont étudié les comportements des souris. En effet, ces animaux ont les mêmes attitudes que les autistes. Ils adoptent des gestes répétitifs compulsifs et n’adhèrent pas trop à l’environnement social. Ils ont étudié le microbiote de la souris mutée et normale. Le résultat a montré que les micro-organismes intestinaux de ces deux souris ne sont pas semblables.

Lors de ce test, les experts ont remarqué la présence des bactéries lactiques vaginales et intestinales appelées Lactobacillus. Ces dernières étaient dans la catégorie sous-exprimée dans la souris mutée. L.reuteri fournit du GABA, une molécule indispensable dans l’échange nerveux. Il est à préciser qu’elle est vendue en pharmacie et permet de combattre la colique des nourrissons.

Une nouvelle expérience est de ce fait réalisée. On a introduit ces L.reuteri dans deux groupes de souris mutées. Résultat, il y avait réellement des changements notoires. Les comportements des souris mâles et femelles qui ont subi le gavage sont différents. Les souris masculines sous L.reuteri sont attirées par les autres souris. Les femelles sont, quant à elles, plus calmes et ne représentent plus d’attitudes fréquentatives. Cette bactérie appelée Lactobacillus est donc la solution qui va agir efficacement sur les régions cérébrales.

L’existence des preuves tangibles sur le changement des caractères de ces souris a permis de déduire que l’intestin peut combattre l’autisme. Néanmoins, il faut préciser que ces expériences étaient réalisées sur des animaux ; et on a jusqu’ici remarqué une diminution des symptômes. Les scientifiques ne se sont pas arrêtés sur ce chemin. Des expériences ont été menées sur des personnes autistes. Ces dernières ont suivi des traitements spécifiques. Il s’est alors avéré que l’état des individus concernés s’est amélioré. Ils ont une vie sociale presque normale et sont plus enclins à combattre l’anxiété.

Article connexe :

Comment prévenir le cancer du sein ? Mangez des fruits et des légumes !

Découvrez les effets du cannabis !

Lutte contre l’autisme : l’intestin a un rôle à jouer
Votez

pharmacie en ligne blog

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée / Les champs marqués d’un astérisque (*) sont obligatoires. ( obligatoire )