Lutte contre l’Infection à Chlamydia : le préservatif comme principale arme

Vous êtes ici : / Blog / Sexe / Lutte contre l’Infection à Chlamydia : le préservatif comme principale arme

Le nombre de patients infectés par la chlamydia ne cesse d’augmenter tous les jours. Les personnes qui sont les plus touchées par ce fléau sont celles qui sont âgées de moins de 25 ans. De ce fait, il est important d’en savoir plus sur la maladie, sur son mode de transmission et sur les moyens pouvant aider à le prévenir. En France, il y a presque 4 fois plus de personnes concernées par la chlamydia en 2018 que ce ne fût le cas en 2012. Les victimes sont, la plupart du temps, des personnes âgées entre 15 et 24 ans. En ce qui concerne la maladie, les femmes en sont les plus touchées et cela est souvent dû au changement fréquent de partenaire en plus d’un oubli du préservatif. En outre, ce sont la Guadeloupe et l’île de France qui sont les plus concernées par le problème.

Lutte contre l'Infection à Chlamydia : le préservatif comme principale arme

 

Les signes de la chlamydia

La chlamydia est une infection qui se transmet via des rapports sexuels. De nombreuses personnes ignorent qu’elles portent cette maladie. Les individus qui en souffrent ne présentent pas en effet de signes et c’est pourquoi la chlamydia est considérée comme étant une « maladie silencieuse ».

En étant active sur le plan sexuel, une personne qui ne sait pas qu’elle a la chlamydia est susceptible de transmettre l’infection à tout moment, les symptômes pouvant mettre quelque temps à s‘extérioriser. Cela se traduit par des brûlures au moment d’uriner. Des saignements peuvent avoir lieu avant les menstruations, mais il se peut que la patiente constate des pertes vaginales sans en connaître l’origine.

L’homme, de son côté, peut ressentir une irritation au niveau de l’urètre. Des démangeaisons peuvent également se produire au niveau de ses testicules.

Dépister la chlamydia

Suite à un rapport risqué ou à la constatation de certains symptômes, il est nécessaire de consulter un thérapeute afin de faire un dépistage. Ceci est essentiel pour éviter toute transmission de la chlamydia à son partenaire. En outre, la maladie peut avoir des conséquences néfastes à l’instar de la stérilité ou encore des muqueuses qui deviennent sensibles et fragiles si rien n’est fait.

Heureusement, le dépistage se fait de manière rapide et le sujet ne ressentira aucune douleur. Pour ce faire, le médecin usera d’un coton-tige de Dacron en plus d’un examen du col de l’utérus. Pour les hommes, cela se résume à une analyse d’urine. Tout dépistage devra se faire en laboratoire.

L’importance du préservatif contre la chlamydia

Pour traiter l’infection, le recours à un professionnel demeure la meilleure chose à faire. Il prescrira normalement des antibiotiques. À noter que le patient devra aller jusqu’au bout du traitement pour éviter toute résistance à l’antibiotique.

Quoi qu’il en soit, la meilleure arme contre la chlamydia reste le port d’un préservatif. C’est pourquoi il est primordial de sensibiliser les jeunes à ce sujet. Ce petit objet discret est capable de sauver des vies. Qui plus est, il est résistant et étanche, ce qui en fait une protection sans égale contre ce genre de pathologie.

Il faut noter que les pilules contraceptives et autres méthodes ne protègent pas mieux que le préservatif lui-même. C’est pourquoi il constitue une arme redoutable contre les maladies à l’instar de la chlamydia.

Article connexe :

Troubles de l’érection : le cholestérol dans le banc des accusés !

Les pilules contraceptives font grossir : vrai ou faux ?

pharmacie en ligne blog

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée / Les champs marqués d’un astérisque (*) sont obligatoires. ( obligatoire )