Mariner la viande pour limiter les risques de cancer colorectal

Vous êtes ici : / Blog / Nutrition / Mariner la viande pour limiter les risques de cancer colorectal

L’Inra a récemment mené une étude sur la corrélation entre la viande rouge et le cancer du côlon. D’après les résultats, la marinade permettrait de limiter les risques liés à ce dernier.

Mariner la viande pour limiter les risques de cancer colorectal

Pourquoi la viande rouge est-elle cancérigène ?

La viande rouge est bonne pour l’organisme, mais à trop forte quantité, il peut avoir des conséquences sur la santé. L’OMS conseille seulement 70 g par jour, car elle pourrait exposer les consommateurs à un risque du cancer du côlon. Le facteur en cause est le fer qui est toxique pour l’organisme lorsque sa teneur est élevée par repas. En arrivant dans le côlon, il provoque une oxydation des lipides qui forment par la suite des aldéhydes, des composés toxiques cancérigènes. En effet, ces derniers causent des lésions qui sont des phénomènes naturels lors du vieillissement. Chez les quinquagénaires, un contrôle régulier doit être d’ailleurs réalisé pour prévenir toute apparition du cancer colorectal.

Est-il possible de limiter la cancérogénicité de la viande rouge ?

L’Inra a déjà auparavant mené une étude sur la manière de réduire les effets des toxines engendrées par le fer sur le côlon. Elle s’est focalisée sur les antioxydants contenus dans les fruits et légumes. Cela est cependant difficile à mettre en œuvre si l’on considère les recommandations nutritionnelles de l’OMS. La deuxième alternative est l’ajout d’un chélateur, une molécule qui fixe le fer et évite par conséquent l’oxydation des lipides. Mais cette méthode prive l’organisme des nutriments apportés par la viande.

Dans cette nouvelle étude de l’Inra, il a été possible de réduire l’oxydation des lipides tout en maintenant les apports de la viande. La solution est la marinade, une préparation riche en antioxydants. Elle empêche les lipides de s’oxyder et les aldéhydes de se former, et évite donc que la viande rouge soit cancérigène.

Les essais ont été menés sur deux groupes de souris et de rats nourris durant 2 à 4 mois avec une viande marinée dans de l’huile d’olive et du raisin. Le premier groupe avait des lésions précancéreuses de leur côlon tandis que le second groupe était déjà en phase terminale. L’analyse de leurs urines et selles donnait des résultats surprenants : les cobayes n’ont pas eu une augmentation de leur cancer et l’état de santé des souris ne s’est pas dégradé. À part cela, l’assimilation du fer était constante, car il n’était pas altéré par les antioxydants.

Peut-on alors mariner sa viande rouge chez soi ?

Si pour l’heure, les tests ont été positifs sur des souris et des rats, il est encore difficile de se prononcer concernant les effets réels sur les sujets humains. La raison est qu’aucune étude ne peut à ce jour attester des bienfaits des marinades vendus en supermarché sur les effets cancérigènes du fer contenu dans la viande rouge. Toutefois, une application à l’échelle industrielle peut être entreprise dans un avenir proche si l’on considère que certaines charcuteries sont déjà marinées dans une préparation semblable à celle utilisée dans les tests en laboratoire.

Par ailleurs, il faut distinguer le fait que la viande rouge est seulement un facteur de risque de cancer du côlon. En outre, si ce risque en question est aggravé, une consommation fréquente de viande rouge accompagnée d’une mauvaise hygiène peut en être la cause.

Article connexe :

Evitez le tabac pour retarder la ménopause !

Pour la santé de votre cœur, ne négligez pas la caféine !

pharmacie en ligne blog

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée / Les champs marqués d’un astérisque (*) sont obligatoires. ( obligatoire )