Maux de tête, fatigue et vertige : la carence en fer mise en cause

Vous êtes ici : / Blog / Santé / Maux de tête, fatigue et vertige : la carence en fer mise en cause

En moyenne, l’adulte doit avoir 3 à 4 grammes de fer dans son organisme pour être en bonne santé. Les deux tiers étant les fers fonctionnels et le reste le fer de réserve. Minéral essentiel pour le fonctionnement normal du corps, le fer aide à fabriquer les globules rouges et favorise le transport de l’oxygène par l’hémoglobine. Une quantité insuffisante de ce minéral peut entraîner une baisse de forme considérable et comme le corps ne peut pas en synthétiser, l’apport en fer vient exclusivement de l’alimentation. La carence en fer est un phénomène à ne surtout pas négliger, car elle provoque de graves problèmes de santé. Vous pourrez souffrir de maux de tête, de fatigue et de vertige.

Maux de tête, fatigue et vertige : la carence en fer mise en cause

Quels rôles tient le fer dans l’organisme

Le principal rôle que tient le fer dans l’organisme est le portage de l’oxygène vers l’hémoglobine. Cependant, ce n’est pas tout. Il joue également un rôle essentiel dans le processus métabolique. En effet, c’est un excellent antioxydant. Le fer aide également à la respiration cellulaire. Au quotidien, nous avons besoin de 10 à 15 mg de fer pour assurer des fonctions vitales comme la régénération de la peau, des muqueuses intestinales et urogénitales. Il est donc nécessaire d’inclure des aliments riches en fer dans l’alimentation.

L’anémie ferriprive : la première conséquence du manque de fer

L’anémie désigne une baisse anormale du taux d’hémoglobine dans le sang. La principale cause de l’anémie est le déficit en fer. Dans ce cas-là, on parle d’anémie ferriprive. Cette pathologie est assez fréquente, surtout parmi la population des pays en développement. Le déficit en fer peut venir de divers facteurs, notamment de l’exploitation massive de fer chez les enfants de 6 mois à 5 ans qui entrent dans une phase de croissance rapide. De même pour la femme enceinte avec la croissance du fœtus. Le déficit en fer provient aussi d’une alimentation pauvre en fer chez certaines personnes qui suivent des régimes stricts. Et enfin, il existe un cas de manque de fer provoqué par une maladie empêchant l’organisme d’absorber le fer.

Les symptômes de l’anémie

Lorsque la carence en fer s’installe progressivement, quelques symptômes font leurs apparitions. On se sent fatigué en permanence et on s’essouffle très vite après le moindre effort et même au repos. Cela est souvent accompagné de maux de tête et de vertiges. On peut aussi souffrir d’une accélération du rythme cardiaque. A un stade plus avancé, il peut entrainer une perte de l’appétit, des vomissements, ainsi que l’arrêt des règles chez la femme.

Le traitement

L’anémie ferriprive se soigne par un apport suffisant en fer. Cela se réalise grâce à une alimentation saine et variée. On le retrouve le plus souvent dans les abats, comme le foie de volaille, d’agneau ou les rognons de bœuf. Ce sont les fers heminiques. Les fers non heminiques proviennent des céréales, des légumes et légumineuses. Il est également possible de se faire prescrire une supplémentation en fer par un médecin, avec la prise de comprimés oraux.

Article connexe :

8 habitudes causant la fatigue chronique !

Les idées reçues sur le stress et la fatigue !

Maux de tête, fatigue et vertige : la carence en fer mise en cause
Votez

pharmacie en ligne blog

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée / Les champs marqués d’un astérisque (*) sont obligatoires. ( obligatoire )