Les médicaments génériques : pourquoi les choisir ?

Vous êtes ici : / Blog / Santé / Les médicaments génériques : pourquoi les choisir ?

Contrairement aux idées reçues, les médicaments génériques ne sont pas inefficaces. Ils sont certes moins chers et ne sont pas originaux, mais ils ont été soumis à une étude d’équivalence avant d’être vendus sur le marché. Éclairage.

Medicament générique

Même dosage qu’un princeps

20 ans après la découverte d’un principe actif, les laboratoires ne disposant pas du brevet initial ont le droit de fabriquer des médicaments génériques. Ces derniers ont presque le même dosage que les princeps (médicaments d’origine). Cependant, quelques composants peuvent les différencier à l’exemple des « excipients ». Ces ingrédients sont utilisés pour faciliter l’absorption du comprimé de type anti-inflammatoire par exemple, de la gélule ou l’administration d’un suppositoire. Ils sont essentiellement présents dans la plupart des produits pharmaceutiques élaborés à partir de la molécule d’un princeps. Ces éléments n’ont généralement pas d’effet thérapeutique chez les patients.

La différence de prix entre princeps et génériques

Les médicaments génériques n’ont pas les mêmes couleurs et tailles que les princeps. Ils sont largement moins chers, car les laborantins qui les ont fabriqués ont plus centré leurs efforts sur le principe actif que sur la forme. Le ministère de santé a indiqué que ces derniers sont 30 % moins couteux et se déclinent sur plusieurs comprimés ou gélules équivalents au produit d’origine. La différence de prix peut monter jusqu’à 50 % voire plus.

La bioéquivalence

La vente d’un médicament générique est autorisée après une étude d’équivalence. La gélule, le comprimé ou le suppositoire en question sont testés sur des volontaires en bonne santé. Cette expérience se poursuit par la comparaison de la molécule d’origine et de la copie autour de deux courbes reflétant leur concentration dans le sang, à travers le temps. La différence ne doit pas excéder 20 à 25 %.

Par ailleurs, s’il est question de faire la bioéquivalence entre deux crèmes ou deux pommades, il est nécessaire de la réaliser sur des échantillons de peau.

Les demandes d’AMM ou d’autorisation de mise sur le marché des médicaments génériques peuvent être refusées si ceux-ci sont loin d’être similaires à leurs princeps.

Sécurité du médicament : pharmacovigilance

Après la mise sur le marché des médicaments, qu’il s’agisse des princeps ou des génériques, un suivi des effets indésirables graves est établi par l’Ansm (Agence nationale de sécurité du médicament). Suite à une pharmacovigilance, les deux formules ne présentent généralement pas un écart notable, au niveau de l’efficacité et des éventuelles réactions respiratoires, cutanées, allergiques…

Comme tout médicament, les génériques peuvent être à l’origine d’allergies ou d’autres effets notoires. Cela est dû aux excipients, lesquels sont aussi présents dans les princeps. Pour éviter ce type de réactions, il vaut mieux prendre le même produit d’un même laboratoire.

En somme, que ce soit un médicament classique ou un générique, il peut toujours contenir une substance allergène ou des excipients. Ils ont les mêmes dosages et principes actifs, donc, ils traitent une maladie de la même manière. Cependant, pour être sûr de bien choisir son remède, il est toujours nécessaire de demander l’avis d’un médecin, et ce malgré que celui-ci est disponible en vente libre.

A lire également :

L’homéopathie pour lutter contre le stress

Les astuces pour avoir un sommeil de qualité

pharmacie en ligne blog

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée / Les champs marqués d’un astérisque (*) sont obligatoires. ( obligatoire )