Les méfaits de la cigarette électronique sur la santé

Vous êtes ici : / Blog / Santé / Les méfaits de la cigarette électronique sur la santé

La cigarette électronique est une alternative qui permet de faire face à l’addiction au tabac. Cependant, opter pour cette idée n’est pas sans risque. Beaucoup disent même que ce type de cigarette est aussi néfaste pour la santé quotidienne. Que faut-il penser dans ce cas ?

La cigarette électronique : des inconvénients ?

Déjà, c’est un type de cigarette qui est surtout appréciée pour ses avantages. Vapoter permet de faire l’impasse sur le tabac et la nicotine. Cependant, nombre de vapoteurs remarquent que leur gorge et leur bouche deviennent plus sèches après avoir fait usage de leur cigarette électronique. Ils sont en proie à des irritations et toussent également.

Par ailleurs, certaines personnes qui sont sujettes à l’addiction au tabac affirment ne ressentir aucune différence en prenant une cigarette électronique. Effectivement, elles disent ne pas vouloir arrêter de fumer. Ainsi, pour ces sujets, l’e-cig est une perte d’argent. D’après certaines investigations, cette cigarette est aussi une porte ouverte aux maladies cardiaques mortelles.

Une cigarette sans danger ?

La cigarette électronique est surtout caractéristique d’une vapeur qui s’aromatise à la nicotine ou non. Bien que cette cigarette ne semble contenir aucune substance toxique, la spectroscopie par fluorescence X confirme que les liquides de recharge contiennent des métaux lourds, dont le cuivre, le chrome, l’arsenic ou encore le nickel qui sont considérés comme étant mauvais pour la santé.

En outre, la vapeur ou aérosol que l’e-cig émet à 60 degrés est aussi empreinte de substances de nature toxique retrouvées dans toutes les cigarettes classiques. Tel est le cas du goudron ou du monoxyde de carbone.

Quels impacts sur le bien-être ?

Comparée à une cigarette conventionnelle, la cigarette électronique présente un minimum de risques sur la santé. Toutefois, personne n’est en mesure de confirmer cette hypothèse dans le cadre d’un usage sur le long terme. D’ailleurs, ce type de cigarette reste déconseillé aux non-fumeurs. Une étude menée en 2015 sur des souris montre une altération de l’immunité pour les maladies pulmonaires. Ces souris ont été exposées à la vapeur de l’e-cig pendant 15 jours consécutifs. Ainsi, les ingrédients de cette cigarette sont susceptibles de rompre les brins d’ADN dans les cellules du poumon et de la bouche. Le propylène glycol qu’elle contient peut engendrer des allergies chez des enfants.

Les personnes qui n’ont jamais fumé et qui essaient la cigarette électronique affichent pour la plupart des problèmes respiratoires similaires à ceux que rencontrent les adeptes de tabagisme. D’après une autre étude, les patients qui souffrent d’asthme et qui ont essayé de vapoter pendant 10 minutes ont souffert d’obstruction des voies respiratoires.

Des situations alarmantes aux USA suite au vapotage d’huile de cannabis et d’acétate de vitamine E

Aux États-Unis, les autorités ont lancé une alerte portant sur une épidémie de pneumopathies qui touche surtout les vapoteurs. C’est le CDC ou Centers for Diseases Control qui a lancé cette alerte en date du 27 septembre 2019. De plus, le 1er octobre, suite à cette annonce, 18 décès ont été déclarés. En cause, l’inhalation d’huile de cannabis et d’acétate de vitamine E, des produits non conçus pour le vapotage.

L’utilisation de la e-cig n’est pas donc aussi inoffensive qu’il n’y paraît. Tant qu’à faire, autant éviter la cigarette sous toutes ses formes.

Article connexe :

L’impact du tabac sur la sexualité !

Existe-t-il des médicaments pour arrêter le tabac ?

pharmacie en ligne blog

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée / Les champs marqués d’un astérisque (*) sont obligatoires. ( obligatoire )