Les meilleures plantes contre les douleurs courantes

Vous êtes ici : / Blog / Santé / Les meilleures plantes contre les douleurs courantes

Bon nombre de personnes sont particulièrement sensibles aux antalgiques proposés dans les pharmacies classiques. Rien n’est plus pénible que de devoir supporter toute la journée les bobos du quotidien comme les migraines ou les douleurs dentaires. Heureusement, la phytothérapie et l’aromathérapie ont leurs solutions pour soulager ces désagréments. Voici un panorama des plantes les plus recommandées pour chaque cas.

La grande camomille, pour atténuer les migraines

Cette plante est l’une des solutions les plus sollicitées aujourd’hui pour prévenir et soulager les migraines. En effet, elle limite la production de substances inflammatoires, et a aussi le pouvoir de diminuer peu à peu la fréquence de ce désagrément. Pour profiter de ses bienfaits, prenez une à deux tasses par jour durant un mois. Une cuillère à soupe de ses feuilles séchées convient pour 25 cl d’eau en décoction. Notons également qu’elle réduit les autres symptômes éventuels comme les nausées et contribue fortement à retrouver un sommeil réparateur. Elle est aussi disponible sous forme de capsule.

Le clou de girofle, pour alléger les douleurs dentaires

Ce remède naturel connaît un franc succès auprès de ceux qui souffrent de rages de dents. C’est un puissant antibactérien aux propriétés analgésiques remarquables. De par sa qualité anesthésique, il reste un remède de choix pour atténuer les douleurs dentaires. Il existe plusieurs manières de tirer profit de ces vertus. La première option consiste à mâcher un peu la plante pour faire ressortir son huile, et à la plaquer sur la partie douloureuse. Laissez agir pendant 30 minutes. Préparez-vous, car son goût très fort peut vous surprendre. Par ailleurs, vous pouvez aussi recourir à l’huile essentielle de clou de girofle et verser quelques gouttes sur la dent sensible.

L’armoise et l’onagre, pour soulager les règles douloureuses

Si vous souffrez d’un mal de ventre durant les règles, choisissez l’armoise qui possède des propriétés antispasmodiques à consommer en décoction. Faites bouillir durant trois minutes 1 cuillère à soupe de la plante dans 25 cl d’eau, laissez infuser 10 minutes et filtrez. Prenez deux à trois tasses par jour, une semaine avant les règles. Dans le cas où les douleurs se situent au niveau de la poitrine, l’onagre est plus appropriée. Il suffit de prendre deux à trois capsules par jour avant les repas, durant la deuxième moitié du cycle et jusqu’à la venue des règles. Grâce aux acides gras qu’il contient, ce remède régule la production d’hormones.

Le curcuma, pour contrer les douleurs articulaires

Le curcuma est, quant à lui, recommandé pour atténuer les douleurs articulaires. Cette plante calme les douleurs et les inflammations associées à l’arthrose. Il a été prouvé que son usage aide à augmenter la mobilité chez les personnes qui souffrent de troubles y afférents. Il est préférable de choisir sa forme en poudre à raison d’une cuillérée à café par jour dans une boisson. La version en gélule est à prendre dix minutes avant le repas.

 

La gaulthérie, pour calmer les douleurs musculaires

L’huile essentielle de gaulthérie est bien connue pour ses vertus contre les douleurs musculaires. C’est également l’allié par excellence pour éviter les crampes. Elle possède des qualités à la fois détoxifiantes, drainantes et anti-inflammatoires. Ainsi, cette solution permet également de purifier naturellement l’organisme. Pour un usage par voie locale, il est conseillé de le mélanger à de l’huile végétale d’arnica. Il est aussi possible de la consommer en tisane. Vous pouvez également opter pour la feuille de cassis ou la reine de près qui ont presque les mêmes qualités que la gaulthérie.

 

À lire également :

Les vertus incroyables de l’Aloe Vera

L’homéopathie pour dire adieu au stress !

Les meilleures plantes contre les douleurs courantes
Votez

pharmacie en ligne blog

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée / Les champs marqués d’un astérisque (*) sont obligatoires. ( obligatoire )