Paracétamol : ce n’est pas totalement un médicament inoffensif

Vous êtes ici : / Blog / Santé / Paracétamol : ce n’est pas totalement un médicament inoffensif

Le paracétamol est le passe-partout de nos trousses de secours. Jugé efficace pour soulager quelques douleurs, il est presque impossible de se passer de ce cachet blanc. De la courbature aux états, en passant par les règles douloureuses, son champ d’action est large. Antidouleur efficace avec une forme facile à avaler, le paracétamol n’est pas pour autant inoffensif. Avalé à grande quantité et sans ménagement, il pourra être à la source de divers désagréments qu’il est nécessaire de connaître.

paracétamol

Des cachets certes mais pas des bonbons

Apaisant rapidement les douleurs ne signifie pas en avaler à outrance. C’est souvent l’erreur que l’on fait avec le paracétamol. Car si le paracétamol est bénéfique, il ne faut pas l’avaler comme des bonbons. Le dosage idéal est de 4 grammes par jour au maximum. La posologie indiquée doit être respectée. Les prises doivent être espacées de quatre heures. L’organisme assimile le médicament en cas de douleurs, mais à forte dose, le médicament peut causer des dégâts notables sur la santé, surtout celle du foie et des reins. En ne respectant pas la posologie, le trop de paracétamol contenu dans notre corps peut causer des saignements et des ulcères au niveau des reins.

Du paracétamol pour éviter la gueule de bois : mauvaise idée

On aime bien les soirées bien arrosées ou les journées baignées dans l’alcool. Et pour éviter la gueule de bois, on a cette fâcheuse habitude de prendre du paracétamol. C’est une très mauvaise idée, car si le paracétamol soulage nos prises de bec et les maux de crânes, il ne soigne pas la gueule de bois. La raison est simple : le foie travaille durement en assimilant l’alcool, il aura alors du mal à digérer des comprimés en surplus. Au final, soit le médicament ne sera pas efficace, soit votre foie aura des lésions.

Alliage avec d’autres médocs

Si vous devez prendre d’autres médicaments avec le paracétamol, il vaut mieux avoir un avis médical. Certains médicaments ne font pas bon ménage avec ces cachets. On notera principalement les antidouleurs, les anti-inflammatoires et les anticoagulants. Le contenu de chaque médicament est différent. Un mélange sans avis médical peut causer des effets secondaires néfastes notables. À noter que les médicaments sont des composants chimiques. L’alliage de plusieurs molécules peut entraîner des problèmes pour l’organisme. Une raison de plus de ne pas s’apprêter au rôle de médecin amateur.

Un ennemi du cœur et des gélules déconseillés aux enfants

À haute dose, le paracétamol se révèle être nocif pour le cœur. À raison de 15 comprimés par semaine, il y a de grands risques de maladies cardio-vasculaires. Et dans le pire des cas, la mort est imminente pour les personnes qui sont trop adeptes de ces cachets. Le paracétamol est également contre indiqué pour les enfants de moins de 6 ans. Que ce soit sous forme de gélules ou cachets. Ils peuvent entraîner une fausse route. À défaut, il est préférable de leur donner le médicament en version poudre ou comprimé effervescent.

Article connexe :

Les méthodes traditionnelles pour traiter le mal de gorge

Comment renforcer son système immunitaire ?

Paracétamol : ce n’est pas totalement un médicament inoffensif
Votez

pharmacie en ligne blog

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée / Les champs marqués d’un astérisque (*) sont obligatoires. ( obligatoire )