Poussière de la maison : bonjour les acariens

Vous êtes ici : / Blog / Santé / Poussière de la maison : bonjour les acariens

Quand vous vous mettez soudainement à éternuer et avoir le nez bouché, doutez-vous bien qu’il s’agit d’une allergie respiratoire. Si ce n’est pas une réaction au pollen ou au froid, c’est probablement la poussière de maison qui est en cause. Pour être plus précis, ce sont sûrement les acariens de cette poussière qui sont à blâmer. Ces derniers font partie des allergènes les plus communs au monde et les plus durs à éviter. Pour les combattre, connaître leurs caractéristiques, les symptômes d’intolérance et les traitements disponibles peuvent être d’une aide précieuse.

Poussière de la maison : bonjour les acariens

Allergie aux acariens, allergie à la poussière de maison : le point sur leurs caractéristiques

Quand on parle d’allergie à la poussière de maison, on pense de suite que c’est cette poussière qui est fautive. Pourtant, celle-ci est loin d’être incriminable. C’est plutôt les déjections et les produits de décomposition des acariens infestant cette poussière qui constituent la cause réelle de la réaction allergique. Ces substances se mêlent à la poussière de maison quand elles sèchent et s’effritent. Elles s’envolent avec les filets de poussières et se répandent dans l’air quand on balaie, secoue les couvertures, allume le chauffage ou envoie la climatisation de la voiture. En flottant ainsi, elles atteignent plus facilement les personnes allergiques.

Ces allergènes, on en recense une quantité phénoménale dans les pièces de vie et les chambres à coucher. Leur effectif est d’autant plus grand dans les transports publics, sur les sièges de voiture et de cinéma. Présents durant toute l’année, ils s’avèrent tenaces et difficiles à enrayer.

Allergie aux acariens : les symptômes

Une allergie à la poussière de maison se reconnaît par un nez bouché, une sensation de fatigue et d’épuisement. Les personnes allergiques se retrouvent avec le sommeil agité et des réveils nocturnes dus à des gênes respiratoires. La nuit, elles ronflent et ont la bouche sèche. Il leur arrive parfois de se réveiller en toussant.

Comment se traite une allergie à la poussière de maison ?

En cas de suspicion, le réflexe à avoir est de requérir un avis médical. Le médecin allergologue sera alors amené à poser un diagnostic via un test d’allergie (un prick-test ou test cutané par exemple), une anamnèse et un bilan de symptômes. Celui-ci pourra en tirer les éléments à retenir pour une manifestation et traitement de l’allergie acarienne.

Si l’allergie est avérée, on peut se procurer des médicaments en vente libre permettant d’en soulager les symptômes. L’allergologue peut à son tour prescrire des médicaments sur ordonnance visant à traiter les symptômes et la cause de la réaction. D’habitude, il s’agit de produits d’hyposensibilisation. Ces derniers boostent le système immunitaire pour qu’il puisse développer une tolérance progressive aux acariens.

Quelques astuces pour limiter les manifestations allergiques

Certains gestes peuvent aider à la prévention contre les allergies respiratoires. Pour le cas d’une allergie aux acariens, on peut par exemple s’adonner à un lavage ou à un nettoyage régulier des textiles. On dénote : draps, couvertures, taies d’oreiller et vêtements. On préconise un programme de lavage d’au moins 1 heure et à 60° au minimum. Sinon, il faut envisager l’usage des housses anti-acariens pour les matelas. On aère au mieux les pièces et on nettoie tous les jours à l’aspirateur pour débarrasser la poussière.

pharmacie en ligne blog

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée / Les champs marqués d’un astérisque (*) sont obligatoires. ( obligatoire )