Prendre soin de son vagin : l’essentiel à connaître

Vous êtes ici : / Blog / Sexe / Prendre soin de son vagin : l’essentiel à connaître

Le microbiote vaginal est un système essentiel chez une femme. Cependant, il est souvent victime de négligence. Cela expose le vagin à la prolifération de microbes qui impactent sur sa santé. Il est capital de prendre soin de cette partie intime. Voici quelques recommandations à ce sujet.

Prendre soin de son vagin : l’essentiel à connaître

Que faut-il savoir ?

Le microbiote vaginal est similaire au microbiote intestinal, en ce sens qu’il est aussi composé de bactéries assurant sa protection. Il est essentiel au bien-être de chaque femme de s’en occuper correctement. Lorsque le vagin est victime d’infection, cela signifie que ce microbiote est sujet à des troubles. De ce fait, dès le moindre prurit et signe de démangeaison, il est de rigueur de se faire consulter.

Eviter de dormir en culotte

Chacune doit avoir conscience du caractère capital de la flore vaginale. Pour préserver cette dernière, il est préconisé de dormir sans string et sans culotte. Bien que cela semble coutumier, il s’agit d’une mauvaise habitude. Selon le Dr Bohbot, les femmes qui dorment en culotte s’exposent à des risques de cystites, de mycoses et d’irritations.

Le tissu composant les culottes contient des bactéries et cela engendre un environnement favorable à leur multiplication. Plus encore, les strings et les culottes favorisent les frottements. La vulve tend également à retenir l’humidité lorsqu’elle est enfermée dans une culotte. Il est conseillé de laisser les parties génitales libres la nuit.

À quoi faire attention ?

Microbiote vient du grec « micro » signifiant « petit » et « bios », qui veut dire « vie ». Aussi, le microbiote représente littéralement une petite vie. Elle est alors fragile et s’use facilement du fait de certains us et coutumes du quotidien. Ainsi, il faut savoir que la cigarette est un des facteurs de déséquilibre du vagin. La nicotine abîme la flore de cet organe en plus de réduire le taux d’œstrogène chez une femme. Les lactobacilles indispensables à la santé vaginale ne peuvent se développer en l’absence d’œstrogène.

De même, il faut prendre garde à la toilette intime. Si elle est mal faite, elle nuit au bien-être vaginal. Certaines se lavent avec des produits inadéquats, dont les savons acides. Ce qui est déconseillé pour la flore vaginale. De même, il faut éviter de se laver l’intérieur du vagin. Ce dernier s’auto-nettoie et n’a nullement besoin d’être nettoyé. Les produits doux et surgraissant sont à privilégier au détriment de ceux qui contiennent des antiseptiques.

Gare au sucre et aux antibiotiques

Passer par une cure à base d’antibiotiques risque d’altérer la flore vaginale. Si le traitement est ordonné par un médecin, il doit être respecté. Cependant, il est préférable d’éviter de prendre des antibiotiques sur le long terme. En cas de désagréments suite à la prise de médicaments, il est mieux de faire signe au médecin afin qu’il puisse proposer une autre alternative.

Il faut également faire attention au sucre. Il détruit les lactobacilles et est responsable des démangeaisons ressenties au niveau du vagin. Tant que possible, il est recommandé d’éviter les produits sucrés pour garder un bon équilibre du vagin.

Article connexe :

Comment rééquilibrer la flore vaginale ?

Comment lutter contre la sécheresse vaginale ?

Prendre soin de son vagin : l’essentiel à connaître
Votez

pharmacie en ligne blog

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée / Les champs marqués d’un astérisque (*) sont obligatoires. ( obligatoire )