La prise de poids durant la ménopause est-elle un passage obligé ?

Vous êtes ici : / Blog / Senior / La prise de poids durant la ménopause est-elle un passage obligé ?

Au commencement de la ménopause, bon nombre de femmes voient leur poids augmenter de quelques kilos à cause d’une insuffisance hormonale qui provoque une forte rétention d’eau. D’après une étude CSA en 2013, 4 femmes d’âge mûr sur 10 sont victimes d’une prise de poids durant la ménopause. Mais, celle-ci est-elle commune à toutes les femmes ménopausées ? Focus sur le sujet.

Une hausse modérée de 2 à 5 kg

D’après la diététicienne Nathalie Négro du Centre nutritionnel des Thermes de Brides-les-Bains, la prise de poids ne fait pas partie des symptômes de la ménopause tels que les bouffées de chaleur. À la fin de l’activité ovarienne, les hormones féminines commencent à manquer. Ce qui a, pour conséquence, une légère hausse du poids. En effet, les œstrogènes régulent l’envie de manger et la progestérone adapte la dépense d’énergie sous forme de chaleur. Toutefois, cette baisse induit uniquement une augmentation de l’ordre de deux à cinq kilos tout au plus.

La silhouette est n’est plus ce qu’elle était

Comme précédemment évoquée, la ménopause ne signifie pas toujours gain de poids conséquent. Par contre, elle provoque une énorme modification du corps à cause d’une répartition inégale des tissus adipeux.

Selon Nathalie Négro, ceux-ci prennent place dans la partie basse, notamment les cuisses, le ventre et les fesses avant la ménopause. Il s’agit d’une forme physique appelée gynoïde qui est une répartition des graisses pouvant causer un risque cardio-vasculaire moindre. Après la ménopause, elle est complètement chamboulée et déséquilibrée. La forme de la femme tend à rejoindre celle de l’homme. Les graisses s’installent dans l’abdomen, d’où un physique de type androïde (bas du corps mince et haut élargi).

Ce phénomène modifie certes le physique, mais la prise de poids est souvent minime, voire stable.

Le psychisme y est un peu pour quelque chose

La plupart des cas de prises de poids constatés chez les femmes ménopausées sont la conséquence de facteurs psychologiques. Beaucoup d’entre elles vivent mal cette nouvelle phase de leur vie, en particulier, à cause du fait de ne plus être mère.

Dans l’inconscient des femmes, la ménopause est aussi éprouvée comme une rupture nette qui met fin à la jeunesse et introduisant la vieillesse. À cette époque où le jeunisme prend une place prépondérante dans tous les domaines, certaines femmes en début de ménopause deviennent stressées et sont tentées par le grignotage (sucrerie, pâtisserie, etc.) pour apaiser leur découragement face à leur situation.

Le traitement de la ménopause peut-il également être en cause ?

Cette théorie a été tirée de la première génération de traitement de la ménopause qui était apparemment trop dosée. Actuellement, des études démontrent qu’elle est entièrement fausse. D’après le Dr Gabriel André, gynécologue obstétricien, les femmes prenant des substituts d’hormone ne présentent aucunement une prise de poids importante lors de la ménopause. De plus, elles ont moins de risques de développer le diabète.

Par ailleurs, si un traitement hormonal durant la ménopause engendre une hausse du poids, la principale cause est un mauvais dosage ou une prise trop hâtive de médicaments.

A voir également :

Prébiotiques et probiotiques pour faciliter la digestion

Cinq plantes contre les troubles gynécologiques

La prise de poids durant la ménopause est-elle un passage obligé ?
Votez

pharmacie en ligne blog

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée / Les champs marqués d’un astérisque (*) sont obligatoires. ( obligatoire )