Qu’est-ce que l’occlusion intestinale ?

Vous êtes ici : / Blog / Nutrition / Qu’est-ce que l’occlusion intestinale ?

L’occlusion intestinale est une pathologie qui se caractérise par un arrêt du transit intestinal. Partielle ou totale, logée dans l’intestin grêle ou dans le colon, elle se manifeste par l’immobilisation des gaz et des matières. Son origine peut être fonctionnelle ou organique. Puisqu’il s’agit d’une des raisons les plus fréquentes d’hospitalisation en chirurgie, il est donc préférable de connaître à l’avance les symptômes de cette maladie pour une meilleure prise en charge.

L’occlusion intestinale est une maladie assez fréquente. D’après le docteur Bertrand Morez dans le site Occlusions.fr, elle peut représenter jusqu’à 9 % des douleurs abdominales chez les adultes. Les plus ciblées sont les personnes de plus de 60 ans, parce que 30 % de leurs consultations pour des maux de ventre sont liées à cette pathologie.

Quelles sont les origines de l’occlusion intestinale ?

L’obstruction intestinale peut avoir deux origines : organique (mécanique) et fonctionnelle.

Occlusion organique

Une occlusion intestinale est dite organique ou mécanique lorsque les intestins sont bouchés par une strangulation ou par une obstruction.

Dans le cas d’une occlusion par strangulation, les causes fréquentes sont les adhérences intestinales. Il s’agit des tissus qui sont logés dans la cavité abdominale (souvent suite à une opération chirurgicale). Lorsqu’ils se lient à la paroi de l’intestin grêle, ils provoquent une occlusion. On peut également citer la hernie, le volvus ou encore une inflammation comme autres causes possibles.

Concernant l’occlusion intestinale par obstruction, ce sont le plus fréquemment la tumeur, le cancer digestif, la sténose inflammatoire ou encore le polype inflammatoire qui ne permettent pas aux intestins d’évacuer son contenu.

Occlusion intestinale fonctionnelle

En raison de la perte de motricité de leurs muscles, les intestins n’arrivent plus à acheminer les matières et les gaz. On appelle cette anomalie iléus paralytique ou pseudo-obstruction intestinale. Dans la majorité des cas, cette forme d’occlusion provient de l’infection des organes voisins telle que l’appendicite. D’autres maladies comme le saturnisme, l’insuffisance rénale ou encore l’hypothyroïdie peuvent également la provoquer. La chirurgie intestinale ainsi que certains médicaments peuvent également être cités comme potentielle cause.

Quels sont Les symptômes de l’occlusion intestinale ?

L’occlusion se manifeste principalement par l’arrêt de défécation ou la constipation et par la difficulté d’évacuation des gaz. Mais il arrive qu’au début, cette obstruction soit dissimulée parce qu’une partie de l’intestin continue à se vidanger. Si le blocage est situé au niveau du rectum, ce sera repéré plus rapidement.

Dès que la personne n’arrive plus à évacuer des matières fécales et des gaz, elle développe d’autres symptômes. Les plus fréquents sont les douleurs abdominales. Celles-ci sont caractérisées par des crampes parfois violentes ou une distension de l’abdomen. Viennent ensuite ou en même temps, des nausées et des vomissements. Avec une fréquence variable, ils sont dus à l’accumulation des aliments dans l’estomac provoquée par le blocage.

D’autres signes tels que la déshydratation (à cause des vomissements), la diarrhée (en cas d’occlusion intestinale partielle) et la sécheresse buccale peuvent également arriver. Il arrive aussi que le patient développe une fièvre. Celle-ci survient généralement en cas de péritonite.

Article connexe :

Intestin irritable : les bons gestes à adopter !

L’importance de l’intestin sur notre santé !

pharmacie en ligne blog

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée / Les champs marqués d’un astérisque (*) sont obligatoires. ( obligatoire )