Régime alimentaire quels impacts sur le bien-être émotionnel chez les femmes

Vous êtes ici : / Blog / Nutrition / Régime alimentaire quels impacts sur le bien-être émotionnel chez les femmes

Les hommes comme les femmes peuvent suivre un régime alimentaire en vue de perdre du poids. Force est de constater que chez les femmes, la diète a des impacts plus importants sur le plan émotionnel. Cette thèse est confirmée par le rapport de l’université Binghamton. Pour aller au bout de leur régime, les femmes ont besoin de plus de nutriments. Leur régime doit alors être plus nutritif que celui des hommes.

Régime alimentaire quels impacts sur le bien-être émotionnel chez les femmes

L’alimentation en fonction du sexe

Selon les recherches menées, les différences du point de vue anatomique entre les hommes et les femmes démontrent une sensibilité plus accrue chez les personnes de sexe féminin qui sont susceptibles de contracter des troubles mentaux. Un changement soudain dans les habitudes alimentaires pourrait alors influencer la psychologie de la gent féminine alors que cela n’impacte pas sur les hommes.

Des chercheurs ont mené leur enquête auprès de 563 personnes, dont 52 % de femmes et 48 % d’hommes. D’après les résultats, le bien-être mental demeure chez les hommes même en période de régime. Cela ne change que lorsque des carences mentales apparaissent. Pour les femmes, le confort disparaît dès que l’alimentation n’est plus la même. Cependant, le bien-être mental des femmes revient lorsque leur organisme s’habitue à ce nouveau mode de vie sain et équilibré.

Le régime des femmes : plus de nutriments essentiels

Cette étude montre alors que les femmes souffrent facilement de détresse mentale et que cela induit des maux du point de vue psychologique.  Chez les hommes, ce problème ne tend pas à se manifester. Ici, l’importance d’une alimentation de qualité riche en nutriments essentiels est prouvée.

Pour demeurer de bonne humeur toute la journée, les femmes ont besoin d’un maximum de nutriments diversifiés. Autant dire que cela n’est pas le cas pour les hommes. Les résultats des épreuves peuvent fournir de plus amples explications quant à la susceptibilité des femmes au régime. Effectivement, ces dernières sont dépressives et anxieuses et cela peut durer jusqu’à ce qu’elles s’adaptent au régime.

Force est de constater que les diètes sont actuellement riches en énergie, mais ne contiennent pas les nutriments essentiels qui peuvent soutenir le fonctionnement de la qualité cérébrale.

Selon les données recueillies, le régime alimentaire des ancêtres était fourni en nutriments énergétiques. Cela leur permettait d’entretenir la partie cérébrale. L’évolution cognitive n’a pas été touchée en cas de diète amincissante.

Il faut noter que les rôles des hommes et des femmes ne sont pas les mêmes et que pour chacun de ces deux sexes, les besoins énergétiques sont différents. De même, les préférences alimentaires ne sont pas identiques.

Les apports de l’alimentation et l’énergie demandée sont dissemblables pour chaque sexe. Le volume du cerveau diffère d’un homme à une femme. C’est pourquoi une dissimilitude est remarquée entre le régime actuel et le cerveau. Les diètes tendent à perturber le fonctionnement de cet organe, mais cela est plus visible chez les femmes qui ont besoin d’être soutenues et accompagnées dans le cadre de leur régime. En outre, leur cure amincissante doit être plus fournie que celui des hommes, même si elle est moins calorique.

Article connexe :

Régime végétarien et végétalien : quid de la vitamine B12 ?

Découvrez 5 mauvaises habitudes alimentaires à éviter !

pharmacie en ligne blog

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée / Les champs marqués d’un astérisque (*) sont obligatoires. ( obligatoire )