Régimes minceurs : quels sont les risques associés ?

Vous êtes ici : / Blog / Nutrition / Régimes minceurs : quels sont les risques associés ?

Le nombre de régimes amincissants proposés actuellement pour les femmes ne cesse de se multiplier. Le recours à ces solutions s’explique par le fait que le phénomène de surpoids touche aujourd’hui 1 Français sur 3.

Si certaines méthodes restent peu connues, d’autres sont de plus en plus sollicitées, vu leur « efficacité ». Pourtant, des études ont montré que malgré leurs succès apparents, la plupart des régimes souvent restrictifs sont dangereux pour la santé physique et psychologique.

Source de problèmes sanitaires

L’ANSES s’est intéressée particulièrement sur les risques liés aux régimes minceurs. Le constat est surprenant : ces méthodes amincissantes à la mode sont dangereuses. Sachez que la majorité de ces formules entraînent à coup sûr une reprise de poids. À cause du fameux effet yoyo, les femmes ayant suivi des régimes minceurs ont toujours tendance à gagner davantage en poids sur le long terme.

En effet, ces méthodes donnent des résultats satisfaisants à court terme. Mais au bout de quelques jours, on reprend les poids perdus et gagne parfois quelques kilos de plus dès que l’on revient à une alimentation normale. D’après cette étude, la reprise de poids est inévitable dans 80 % des cas.

L’autre risque est la carence en éléments nutritifs. Puisque ces méthodes excluent certains types d’aliments, elles entraînent des déséquilibres et une carence dans l’organisme. À ce sujet, la statistique est une fois encore étonnante : 70 % des régimes amincissants font baisser l’apport en fer et en fibres. De plus, il est inférieur à l’apport nutritionnel conseillé. En revanche, l’apport en lipides et en protéines est largement supérieur au normal dans 50 % des régimes. Alors cela entraîne à la fois une maque et un excès. Ce qui favorise des problèmes au niveau des os, des reins, du foie ou du cœur.

Les répercussions psychologiques

Le recours au régime est source de stress, de dépression et de faible estime de soi chez les personnes qui les adoptent. Le simple fait de recommencer à plusieurs reprises des méthodes, ou encore de changer de régimes entraîne un sentiment d’échec.

Il est aussi important de noter que certaines personnes suivent un régime, seulement parce qu’elles subissent la pression des magazines et des médias. Par conséquent, des femmes qui n’avaient même pas de surpoids ont décidé de recourir à un ou plusieurs régimes minceurs.

D’autant plus, des parents imposent des régimes à leurs enfants, par peur de les voir grossir plus tard. Pourtant, cette mesure va compromettre leur santé et leur croissance, puisqu’ils sont privés de certains aliments. Tous ces facteurs augmentent les risques associés aux formules amincissantes.

 Que faire alors ?

Si les régimes sont donc dangereux à ce point, doit-on alors les oublier ? Vous ne devez pas nécessairement les abandonner. Certains sont intéressants, à condition de bénéficier d’un suivi médical strict. Il est essentiel de rester sur ses gardes et bien choisir la méthode la plus appropriée.

Sachez que si votre IMC est inférieur à 22, l’adoption d’un régime n’est pas conseillée. C’est pourquoi il est toujours indispensable de s’entourer de nutritionnistes, diététiciens et autres professionnels pour nous accompagner.

Pour garder la ligne ou pour perdre du poids, rien ne remplace une alimentation variée, associée à des activités physiques régulières. Ce sont d’ailleurs des facteurs essentiels pour l’équilibre physique et psychologique.

A lire également :

Traitements naturels pour limiter la cellulite

Nouvelle tendance beauté : Les tubes de crèmes fond place à la nutricosmétique

pharmacie en ligne blog

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée / Les champs marqués d’un astérisque (*) sont obligatoires. ( obligatoire )