Réguler son taux de cholestérol : ce qu’il faut faire

Vous êtes ici : / Blog / Santé / Réguler son taux de cholestérol : ce qu’il faut faire

Il est nécessaire d’en savoir plus sur le taux de cholestérol idéal pour l’organisme. La cholestérolémie parfaite chez la femme comme chez l’homme est de 1,80 à 2 g/l. Il y a deux sortes de lipoprotéines : les lipoprotéines LDL (mauvais cholestérol) et les lipoprotéines HDL (bon cholestérol). Elles vont transporter le cholestérol dans tout l’organisme.  Pourtant, elles peuvent varier en fonction du sexe et de l’âge. Voici donc des éléments vous permettant d’en connaître plus sur ce sujet.

Réguler son taux de cholestérol : ce qu'il faut faire

Comment vérifier votre taux de cholestérol ?

Le bilan sanguin permet d’évaluer les taux de cholestérol LDL et HDL ainsi que le taux total de cholestérol. L’évaluation de ces taux par le corps médical se fait d’une manière relative, c’est-à-dire en les confrontant à votre état général et à la présence de certains facteurs tels que les antécédents intimes de maladie cardio-vasculaire, l’âge, le tabagisme, le sexe,  le diabète, la pression artérielle, les antécédents familiaux de pathologie cardiovasculaires… . Il faut savoir que les femmes ont un plus grand taux de cholestérol HDL que les hommes,  car elles sont sécurisées par leurs hormones jusqu’à la ménopause.

Comment régulariser son taux de cholestérol ?

Afin de stabiliser votre taux de cholestérol, la priorité est d’opter pour une certaine alimentation.

Les experts expliquent que pour le baisser, il est nécessaire de prendre un régime alimentaire approprié et d’adopter une bonne hygiène de vie. D’une façon générale, il est recommandé de diminuer les apports en cholestérol et en graisses saturées (contenues dans les viandes, charcuteries, fromages, beurres, œufs, fritures, pâtisseries…). Préférez les yaourts et les fromages à 0 % de lait écrémé…

Consommez également des aliments riches en oméga 3 comme l’huile de foie de morue, l’huile de colza, les fruits à coque ou les graines de lin. Même s’ils n’ont pas d’effet direct sur le cholestérol, ils permettent de faire baisser le taux de triglycérides et protègent contre les pathologies coronariennes et les répercussions sur des échéances plus longues d’un taux de cholestérol LDL trop élevé. Mangez plus d’aliments riches en fibre. Si votre alimentation est insuffisante pour en fournir assez, des suppléments, tels que les fibres de psyllium ou l’herbe d’orge en poudre, sont capables de compenser le manque.

Évitez les charcuteries et ajoutez une plus vaste hétérogénéité d’options végétariennes à votre régime alimentaire comme les haricots, les lentilles, le tofu et les noix. Et choisissez des coupes de viande maigre, de la cocotte et du poisson. Optez pour les restaurants qui servent des repas frais, non transformés et à base d’ingrédients naturels.

Modérez la prise des boissons alcooliques parce que si boire un verre ou deux tous les jours élève le taux de bon cholestérol HDL de 10 à 15 %, en prendre beaucoup et souvent est sûrement délétère. Un nutritionniste indique que l’éthanol du vin défend contre les pathologies cardiovasculaires et non les polyphénols, mais cela ne veut pas dire qu’il faut en abuser.

 Faire bouger le corps au moins une demi-heure tous les jours entraîne aussi une légère augmentation du HDL. Donc, marchez, pédalez, nagez, jardinez et faites du sport.

Article connexe :

Les liens entre les troubles érectiles et le cholestérol

Comment garder la ligne avec le Konjac ?

pharmacie en ligne blog

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée / Les champs marqués d’un astérisque (*) sont obligatoires. ( obligatoire )