Le saviez-vous? Dormir sur le dos est déconseillé aux femmes enceintes

Vous êtes ici : / Blog / Bébé - Maman / Le saviez-vous? Dormir sur le dos est déconseillé aux femmes enceintes

Une femme enceinte se doit de se priver de certains gestes. Au cours du dernier trimestre de la grossesse, il est préférable de ne pas dormir sur le dos. C’est le résultat d’une étude néo-zélandaise.

femmes enceintesDe  nombreuses femmes enceintes souffrent d’insomnie et trouvent difficilement une position confortable pour dormir. C’est encore moins facile à mesure que le terme de la grossesse approche. Les nuits sont longues et difficiles. Elles ne peuvent pourtant pas dormir sur le ventre. Reste la position sur le dos ou sur le côté. La position sur le dos est à proscrire, car elle présente un risque du décès intra-utérin. Grâce à une étude effectuée, des chercheurs ont pu évaluer les effets des différentes positions maternelles sur des fœtus sains. Pour les femmes  qui sont habituées à dormir sur le dos durant le premier trimestre, il est préférable d’adopter une autre posture durant le deuxième trimestre.

Les détails de l’étude

En effet, dormir fréquemment sur le dos aurait un impact sur le développement du fœtus et le poids du bébé. Une étude a été publiée dans la revue The Journal of Physiology. Elle était dirigée par des chercheurs de l’université d’Auckland, en Nouvelle-Zélande. L’étude a été menée auprès de 29 femmes enceintes entre 34 et 38 semaines de grossesse. Au cours de l’étude, les femmes enceintes sont observées avec une caméra infrarouge et une surveillance ECG, durant 30 minutes de sommeil. Elles dormaient toutes sur différentes positions. Le but était d’enregistrer le rythme cardiaque des fœtus et des mamans pour chaque position. Les résultats montrent que quand les mamans se mettaient sur leur dos, les fœtus étaient moins actifs, ce qui n’est pas le cas si elles dormaient sur le flanc gauche ou droit. Les chercheurs ont calculé la variabilité de la fréquence cardiaque fœtale. Chaque femme qui a fait l’objet de l’étude a été suivie jusqu’à l’accouchement. Tous les bébés étaient en bonne santé.

Les risques encourus

Une autre étude, menée en 2016, a démontré que dormir sur le dos augmenterait le risque de mortinatalité (mort-né) et de fausse couche. Dormir dans cette position fait diminuer la circulation du sang et réduirait la consommation d’oxygène. En effet, l’utérus comprime la veine cave inférieure qui ramène le sang  vers le cœur de la mère. D’après le professeur Stone au journal Medical News Today et auteur de l’étude de la revue, dormir sur le dos fait chuter le débit cardiaque de la mère et peut réduire  considérablement le flux placentaire.

La position idéale pour dormir

Dormir sur le côté gauche (côté de l’aorte) ou droit est préconiser notamment si le fœtus présente une activité cardiaque anormale. En effet, la paroi de la veine de l’aorte est plus rigide et est difficile à comprimer. L’aorte est une veine plus solide qui favorise une meilleure circulation du sang. De ce fait, la circulation du sang se fait facilement et l’utérus dégage, ainsi, la veine cave intérieure (position de couchage sur le côté droit).

Si certaines femmes font face à ce phénomène sans souci, d’autres qui présentent des problèmes de santé sous-jacents sont exposés à une mortinatalité, car les mères et leurs bébés  pourraient ne pas supporter cette contrainte.

A lire également :

Ce qu’il faut manger lorsqu’on est enceinte

Tout savoir sur le diabète gestationnel

pharmacie en ligne blog

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée / Les champs marqués d’un astérisque (*) sont obligatoires. ( obligatoire )