Tout savoir sur insomnie transitoire et l’insomnie chronique

Vous êtes ici : / Blog / Bien-être / Tout savoir sur insomnie transitoire et l’insomnie chronique

L’insomnie est un trouble de sommeil. Il existe deux formes : l’insomnie passagère ou transitoire et l’insomnie chronique. Quelles sont les  différences entre ces deux types d’insomnie ?

L’insomnie transitoire et l’insomnie chronique

L’insomnie transitoire ne dure que quelques nuits (2 à 3 en moins de 3 semaines) et l’insomnie chronique revient au moins 3 fois par semaine et peut durer plusieurs mois. Quand l’insomnie transitoire a un impact sur votre quotidien et engendre une anxiété ou un handicap, il est important de consulter un médecin. Les femmes sont les plus touchées par ce trouble, notamment en prenant de l’âge. 20 % en sont atteintes, 15 % sont des hommes et 49,3 % des individus de plus de 75 ans.

Facteurs et symptômes de l’insomnie chronique

L’insomnie chronique découle d’une insomnie occasionnelle. Elle apparait suite à un évènement troublant comme le chômage, le divorce, le deuil, etc. La personne touchée par ce trouble  dort très mal pendant plusieurs jours ou semaines. Pour y remédier, il faut se mettre au lit et se reposer, limiter les sorties et se coucher plus tôt. Certains individus prennent un médicament pour trouver le sommeil. Cela peut pourtant provoquer une dépendance et amener à une insomnie chronique. Par conséquent, la personne concernée  s’angoisse facilement  et s’inquiète quand elle a du mal à dormir ou lorsqu’elle ne prend pas de médicament. De même, un individu sous hypnotiques peut voir resurgir l’insomnie en cas d’arrêt brusque du traitement. A noter toutefois que ce genre de trouble est d’origine psychologique quand la maladie n’est pas liée à la consommation de médicaments.

Facteurs et symptômes de l’insomnie chronique

L’insomnie transitoire, quant à elle,  provient d’un changement d’environnement ou d’une perturbation (température trop élevée ou bruits). Les toxiques (alcool, antidépresseurs, anorexigènes, amphétamines) et les excitants centraux (coca cola et café) provoquent aussi une insomnie. D’autres raisons psychiques notamment le stress peuvent aussi expliquer l’apparition de ce trouble. Certaines maladies en sont également responsables comme l’apnée du sommeil, le syndrome des jambes sans repos, l’insuffisance cardiaque, les maladies métaboliques, rhumatismales, urinaires ou digestives.

Quelles sont les conséquences d’une insomnie ?

L’insomnie chronique a un impact sur le physique. Des palpitations, des maux de tête et une tension musculaire importante peuvent en effet apparaitre. Les activités sociales et professionnelles peuvent également être affectées. L’individu peut ressentir différents troubles : fatigue, malaise et irritabilité, trouble de l’attention, de la concentration et sensation générale de mal-être. En cas d’insomnie sévère, il peut alors y avoir un accident de travail ou de la route et la santé serait affectée (dépression ou troubles cardiovasculaires).

Le fait de ne pas bien dormir modifierait la structure du cerveau. Une étude réalisée en Chine sur 23 personnes sujettes à l’insomnie et 30 autres en bonne santé a permis d’observer leur structure cérébrale.  Avec la technique IRM de diffusion, l’étude a montré que les personnes souffrant d’insomnie chronique ont une matière blanche moins dense. Ceci est dû aux dommages de la conduction nerveuse et de l’altération des fonctions cognitives, motrices et sensorielles. La matière blanche comprend des fibres nerveuses et des axones qui connectent les neurones. Sa dégradation est à la source des troubles neurologiques.

A lire également :

Les huiles essentielles à emporter durant vos vacances

La marche rapide : une solution de choix pour bien maigrir

Tout savoir sur insomnie transitoire et l’insomnie chronique
Votez

pharmacie en ligne blog

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée / Les champs marqués d’un astérisque (*) sont obligatoires. ( obligatoire )