Un vaccin contre l’acné peut-il voir le jour ?

Vous êtes ici : / Blog / Beauté / Un vaccin contre l’acné peut-il voir le jour ?

L’acné touche aujourd’hui plus de 80 % des adolescents et 40 % des femmes. Des scientifiques à l’université de San Diego, en Californie, se penchent actuellement sur un vaccin qui pourrait éliminer définitivement cette maladie cutanée. Si les recherches avancent dans le bon sens, on dira adieu aux crèmes et aux correcteurs.

La vraie cause de l’affection est enfin connue

Les chercheurs ont travaillé depuis longtemps sur cette maladie pour savoir exactement la cause. Pendant des années, les réponses restaient encore ambiguës quant à son origine. Mais aujourd’hui on sait que l’acné provient d’une bactérie présente sur le visage.

Ce qui a amené les scientifiques de San Diego à aller plus loin en travaillant sur un vaccin contre cette maladie cutanée. Si les recherches aboutissent, les personnes qui en souffrent pourront dire adieu à de nombreux produits cosmétiques. Cette solution est très attendue, car de nos jours 1 jeune sur 8 est touché.

Un anticorps pour contrer la protéine toxique

Ces scientifiques n’étaient pas en mesure d’élaborer un vaccin contre les bactéries responsables de l’acné. En effet, ces dernières sont nécessaires à notre organisme, d’autant qu’elles existent de façon permanente. Ainsi les chercheurs se sont davantage focalisés sur un anticorps contre une protéine liée à l’acné.

C’est cette molécule en question qui provoque l’inflammation conduisant à cette affection. Pour le moment, aucun résultat officiel n’a été publié. Mais selon la porte-parole de ce groupe de chercheurs, ce remède serait capable d’empêcher les effets néfastes engendrés par la protéine, sans éliminer les bactéries.

Un vaccin bien préventif

Selon encore l’explication, ce vaccin devrait avoir des vertus préventives bien avant les premiers symptômes. Ses actions permettraient d’éviter l’apparition des boutons sur le visage. Le travail n’est pas encore à son terme. Il reste encore à tester le remède chez des personnes à risques et celles présentant déjà les premiers symptômes. C’est la condition pour que ce vaccin soit reconnu officiellement par les professionnels de la santé comme un traitement potentiel.

Aujourd’hui, ces chercheurs sont encore sur le point de procéder aux biopsies qui consistent à prélever des fragments de peaux. Les premiers résultats sont jusqu’ici bien prometteurs, même s’il faudra encore attendre quelques années pour les tester sur de vrais patients. Pour le moment, tout semble donc aller pour le mieux. D’ici quelques années, la mise en vente de ce remède sur le marché est de plus en plus probable.

Statistiques : un jeune français sur huit a une peau acnéique…

Les chiffres sont impressionnants quant au nombre de personnes sujettes à cette affection cutanée. Près de 15 millions de Français sont touchés par la maladie. Par ailleurs, 80 % des adolescents et jeunes de 11-30 ans en souffrent en France. Les symptômes les plus fréquents sont notamment l’apparition de boutons, de taches ou encore la peau grasse. On sait également que les plus concernés sont les garçons de 16 à 19 ans et les filles de 14 à 17 ans.

Les études révèlent en outre que cette maladie tend à se retirer à mesure qu’on prend de l’âge. Dans la plupart des cas, elle disparaît complètement vers 25 ans. Néanmoins, pour certaines personnes elle persiste pendant l’âge adulte. Pour d’autres, l’acné n’apparaît qu’au début de sa vie adulte. À noter également qu’une femme sur cinq est atteinte de cette maladie, souvent en raison des bouleversements hormonaux.

A voir également :

Cosmétiques : les dangers des masques noirs

Comment traiter naturellement les cicatrices d’acné ?

Un vaccin contre l’acné peut-il voir le jour ?
Votez

pharmacie en ligne blog

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée / Les champs marqués d’un astérisque (*) sont obligatoires. ( obligatoire )