Qu’est-ce que la constipation chronique?

La constipation chronique est une affection fréquente qui se caractérise par une difficulté d’évacuation des selles. On dit être constipé lorsqu’une personne va à la selle moins de 3 fois par semaine, qu’il faut faire un gros effet pour l’évacuation des selles, que les selles sont dure et que l’évacuation est incomplète. On dit qu’une constipation est chronique à partir du moment ou elle dure plusieurs mois.  Les patients souffrant de constipation chronique passent aussi par des phases de diarrhée, à cause de l’utilisation excessive de laxatifs. Des études épidémiologiques montrent que la prévalence de la constipation augmente avec l’âge, et qu’elle est plus fréquence chez les femmes que les hommes.

Quelles sont les causes de la constipation chronique ?

Il existe de nombreuses causes de constipation chronique. Elle peut être due à des lésions structurales du côlon (cancer du côlon, rétrécissement du côlon), des pathologies comme le diabète, les troubles de la thyroïdes, la maladie de parkinson, ou des médicaments comme les antalgiques (morphine et codéine). Chez les personnes de plus de 50 ans, une maladie de l’intestin plus grave pourrait provoquer une constipation, il est donc important de consulter un professionnel de la santé pour écarter toute cause grave.

Une constipation chronique qui n’est pas secondaire à un médicament ou une pathologie est appelée constipation fonctionnelle. Il existe 3 principales causes d’une constipation chronique fonctionnelle : une constipation avec un transit normal, un transit ralenti et des troubles de la défécation ou de l’évacuation.

En cas de constipation chronique avec un transit normal, la vitesse de passage des selles dans le côlon et la fréquence des selles sont normales, mais les patients se sentent constipés. Les variations de la teneur en eau du côlon peuvent également jouer un rôle dans ce type de constipation.

Pour la constipation chronique à transit ralenti, le passage des selles dans le côlon est plus lent que la normale.

Enfin la constipation chronique avec des troubles de l’évacuation est beaucoup plus rare. Elle révèle la plupart du temps une anomalie ou un dysfonctionnement du sphincter anal ou des muscles impliqués dans le mécanisme de l’évacuation des selles.

Comment la constipation chronique est diagnostiquée ?

La présence d’au moins 2 des symptômes suivants au cours des 3 derniers mois permettent le diagnostic d’une constipation chronique :

  • Selles dures
  • Sensation d’évacuation incomplète
  • Sensation de blocage
  • Moins de 3 selles par semaines
  • Action manuelle pour faciliter l’évacuation des selles

Ces symptômes doivent avoir lieu au moins 25% du temps. Le principal symptôme de la constipation chronique fonctionnelle qui différencie le syndrome du côlon irritable est une douleur abdominale qui est plus prédominant en cas de côlon irritable. Une identification des causes secondaires d’une constipation chronique doit être envisagée, en particulier chez les patients qui présents des critères de gravités, comme une perte de poids involontaire, du sang dans les selles, l’apparition des symptômes après 50 ans, et des antécédents familiaux de cancer du côlon. Des examens peuvent être indiqués, comme une coloscopie.

Que faire pour améliorer le transit intestinal ?

Si vous souffrez de constipation chronique, une teneur plus élevée en fibre dans votre régime alimentaire sera recommandée, en particulier pour les formes légères de constipation chronique. Les fibres facilitent le passage des selles et normalisent les mouvements intestinaux (péristaltisme). L’augmentation de l’apport hydrique et l’exercice sont généralement recommandé, mais on une efficacité plus limitée. Pour des cas de constipation chronique sévère, des médicaments laxatifs seront nécessaires. Dans ce cas, il est recommandé d’en parler à un professionnel de santé pour être correctement conseillé.

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com