Reconnaître les piqûres d’insectes

Vous êtes ici : / Blog / Santé / Reconnaître les piqûres d’insectes

Tique, guêpe, araignées, puces ou taon, nombreux sont les insectes. Certaines piqûres sont bénignes tandis que d’autres peuvent provoquer des réactions allergiques. Nous verrons les différents traitements de piqûres d’insectes ainsi que leurs conséquences.

Reconnaître les piqûres d’insectes

Traitements des piqûres d’insectes

Les piqûres d’insectes sont gênantes et peuvent provoquer des allergies mortelles si l’on ne traite pas dans l’immédiat. Pour cela, il faut reconnaître les signes et connaître tous les soins nécessaires, avec ou sans allergie. Généralement de petite taille et de couleur rouge, la piqûre d’insecte provoque des démangeaisons et peut être accompagnée de gonflement. Pour la soigner, appliquez une compresse froide et des crèmes antihistaminiques ou alors prenez des comprimés antihistaminiques afin de soulager les démangeaisons. L’Apaisylgel et l’Onctose sont des exemples de crèmes efficaces pour lutter contre la démangeaison. Si la plaie est infectée, il faut prendre un antibiotique prescrit par le médecin. En cas d’allergie, il faut un traitement spécifique. Sedermyl est un traitement recommandé pour soigner les piqûres suivies de réactions allergiques. Découvrez ici d’autres façons pour traiter les piqûres d’insectes.

Mis à part ces médicaments, il existe aussi les astuces de grand-mère. Pour ce faire, appliquez une pâte à base de bicarbonate de soude mélangé avec de l’eau, puis prenez un bain chaud. Traitez une réaction allergique avec des huiles essentielles de thé et de lavande. Si la première désinfecte les plaies, la deuxième a des vertus anti-inflammatoires. Le dentifrice allège la piqûre, car son fluor est un antihistaminique. La boue est une autre alternative pour venir à bout des rougeurs et des démangeaisons.

Que faire en cas d’allergie ou de piqûres infectées ?

Une piqûre d’insecte peut provoquer une réaction allergique qui peut s’aggraver. Vous devez contacter immédiatement un médecin. En effet, vous pourriez présenter des démangeaisons ou des gonflements, voire une insuffisance respiratoire. Pour cela, il faut une perfusion intraveineuse, prendre des antihistaminiques ou injecter de l’adrénaline.

Si le gonflement atteint plus de 10 cm, une hospitalisation est requise. Dans le cas d’une piqûre d’abeilles ou de guêpes, on procède à l’immunothérapie. Il s’agit d’injecter quelques doses de venin pour constater la réaction allergique. C’est la phase de désensibilisation. Grâce à cette méthode, votre organisme produit des anticorps pour éviter d’autres réactions. En fonction de la réponse immunitaire de votre corps, le traitement peut durer 2 à 3 ans.

Dans le cas de piqûres infectées, si les glandes sont gonflées ou si la piqûre contient du pus, l’avis d’un médecin est important. La prise d’antibiotiques est inévitable pour le traiter, à raison de 2 à 4 comprimés durant 7 jours. Si la piqûre présente des ampoules, il ne faut pas les éclater pour éviter l’infection. Nettoyez-le avec de l’eau et du savon ou du désinfectant. En aucun cas, il ne faut gratter pour ne pas infecter la partie lésée. L’idéal serait de couper les ongles des enfants.

Si la piqûre enfle et est douloureuse, appliquez de la glace et prenez de l’aspirine, de l’ibuprofène ou du paracétamol comme analgésique. Une crème ou un spray à base d’hydrocortisone légère, d’antihistaminique ou anesthésique s’avère également efficace pour tempérer la douleur et les démangeaisons. L’antihistaminique est un traitement reconnu pour réduire de manière considérable le gonflement. Voici également un article sur les allergies et les piqûres infecter.

pharmacie en ligne blog

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée / Les champs marqués d’un astérisque (*) sont obligatoires. ( obligatoire )