Allergie printanière : comment éviter les symptômes ?

Vous êtes ici : / Blog / Santé / Allergie printanière : comment éviter les symptômes ?

Le printemps est là ! Mais, il n’y pas que les beaux jours qui commencent à montrer le bout de leur nez. Les allergies s’installent tout doucement provoquant chez les plus sensibles des réactions allergiques. Le point sur quelques astuces pour les écarter.

Douchez-vous dès votre arrivée

Beaucoup de Français ont l’habitude de ne prendre leur douche que le matin, au moment de se préparer à aller au travail. Cette pratique n’est pourtant pas ce qu’il y a de plus convenable pour les personnes sensibles aux allergies comme celle aux pollens. En effet, lors de votre retour du boulot, ces derniers se sont déposés sur vos cheveux, vêtements et parfois votre peau.

Dès que ces poussières fines se sont éparpillées dans votre appartement, elles peuvent déclencher des troubles. Ainsi, ayez toujours le réflexe d’ôter vos vêtements et vos chaussures à l’entrée de votre maison puis de les mettre dans un endroit isolé (placard, bac à linge) et enfin, de se doucher pour enlever les pollens sur votre corps.

Prévenir l’apparition des symptômes

Les médicaments prescris par votre médecin, notamment les antihistaminiques, ont une action plus large lorsqu’ils sont pris à l’avance, c’est-à-dire, avant que vous ne contractiez l’allergène. Dans le cas d’un rhume des foins, la prise doit se faire quelques semaines avant la saison d’expansion des pollens.

Prenez votre antiallergique le soir

La prise d’un antiallergique le soir est essentiel puisque ce dernier libèrera ses actifs dans le sang durant le sommeil et les activera dès le réveil au matin. Cela vous évitera d’avoir le nez bouché, les éternuements à répétition ou des démangeaisons aux yeux. En effet, les symptômes sont plus intenses lorsque vous vous levez du fait d’un contact avec des acariens toute la nuit ou parce que vous ne vous êtes pas assez mouché.

Écartez tout contact avec la fumée de cigarette

Si vous présentez souvent des symptômes allergiques, vous êtes sûrement au courant que la cigarette vous est interdite. Rien que la fumée peut en effet les intensifier ou les provoquer. Pour ce faire, il ne suffit pas de garder les zones fumeurs à distance. Les particules de tabac qui se collent aux vêtements de vos amis ou collègues fumeurs sont également des vecteurs de pollution de l’air qui risquent de déclencher une allergie.

Arrêtez de boire

L’alcool et certaines allergies ne font pas bon ménage ! Une étude menée au Danemark montre qu’un verre d’alcool accroît les risques de symptômes allergiques de 3 %. En réalité, la levure et les bactéries dans le vin libèrent l’histamine qui cause les symptômes (coulées nasales, éternuements, irritations des yeux). En ce sens, si vous constatez que ces derniers sont de plus en plus graves, il vous est conseillé de ne pas boire d’alcool. 

Ne vous baignez pas dans la piscine

Si la nage après le travail est un besoin quotidien auquel vous ne pouvez déroger, sachez que cette habitude peut provoquer des réactions allergiques. Une piscine est traitée avec du chlore afin de maintenir l’eau propre. Or, cet halogène peut déclencher des irritations cutanées, oculaires et même respiratoires. Pour en atténuer les effets, mettez un masque et ne vous baignez que dans les piscines à ciel ouvert où le chlore s’évapore plus facilement, ce qui le rend moins irritant.

A voir également :

Allergie au pollen : quels indices pour le savoir ?

Les antihistaminiques sont-ils efficaces et sans risque ?

pharmacie en ligne blog

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée / Les champs marqués d’un astérisque (*) sont obligatoires. ( obligatoire )