Quand la dépression affecte la sexualité

Vous êtes ici : / Blog / Sexe / Quand la dépression affecte la sexualité

Une des pathologies psychiques les plus répandues, la dépression peut affecter tous les domaines de l’existence. La sexualité n’est pas épargnée. Quels sont les liens entre cette maladie et la sexualité ? Comment faire lorsqu’il affecte ce domaine de la vie intime ? On vous répond dans cet article.

Quand la dépression affecte la sexualité

Qu’est-ce qu’une dépression ?

La dépression est un trouble mental caractérisé par une sensation de tristesse vive et persistante. La personne affectée par cette pathologie n’a pas confiance en elle, se sous-estime et ressent toujours de la fatigue sans forcément entreprendre de grands efforts physiques. Elle perd l’espoir, la motivation, le sentiment de plaisir et la faculté de décider. 

La dépression est une pathologie très répandue. On estime que près de 20 % de la population française entre 15 et 75 ans auraient déjà été touchées ou connaîtront la dépression dans leur vie. Ce trouble toucherait deux fois plus les femmes que les hommes. Il peut être causé par la perte de proches, la maladie, le stress au travail, la perte d’un emploi…                   

Quels sont les liens entre la dépression et la sexualité ?

La dépression peut affecter la sexualité. Lorsqu’une femme est dépressive, sa libido diminue et elle ressent moins d’excitation et de plaisir lors des rapports sexuels. Elle a du mal à atteindre l’orgasme. Chez les hommes, cela se manifeste par une diminution du désir sexuel, des troubles érectiles et par une difficulté à éjaculer.

L’impact de la dépression sur la sexualité est parfaitement explicable.

Quand une personne est atteinte de cette maladie, aller vers les autres, entretenir des relations sociales ou sexuelles devient difficile. La vie psychique est occupée par le passé et les souvenirs d’échecs et de difficultés. La sexualité est alors délaissée.

Ce lien entre la dépression et la sexualité perturbée peut aussi être expliqué par le déficit en sérotonine. Il s’agit d’un message chimique qui intervient dans la régulation de plusieurs fonctions physiologiques : sommeil, humeur, appétit, désir sexuel… En cas de dépression, ce neurotransmetteur assurant moins sa fonction, il est tout à fait normal que la perception du plaisir et du désir subisse une modification.

Outre les causes suscitées, il y a également les médicaments pris pour lutter contre la dépression. Ces antidépresseurs peuvent affecter la libido et le plaisir. En conséquence, la personne touchée se retrouve devant une alternative, soit elle évite son ou sa partenaire soit elle se force pour éviter des reproches.                   

Comment s’en sortir lorsque la dépression affecte la sexualité ?

Avoir des problèmes dans le domaine de la sexualité peut engendrer des conséquences sur l’humeur, voire amplifier la dépression. Si la personne affectée est en couple, cela peut être une source de séparation. Avant que ces situations ne surviennent, il faut se faire accompagner. Avant de consulter un psychiatre, le choix le plus judicieux pourrait être de consulter un psychologue, car exprimer ses problèmes à une personne contribue à une guérison. L’idéal est d’associer cette psychothérapie avec des activités physiques et la découverte des choses qui peuvent susciter à nouveau du plaisir.

Pour le compagnon ou la compagne en couple avec une personne dépressive, il est important de l’accompagner dans sa thérapie, voire de procéder à une thérapie de couple. En termes de sexualité, il est important de passer des moments tendres afin que la personne concernée retrouve progressivement la confiance et le plaisir.

Article connexe :

Les jeunes du XXIe siècle et le sexe !

Zoom sur les dysfonctions sexuelles chez la femme !

pharmacie en ligne blog

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée / Les champs marqués d’un astérisque (*) sont obligatoires. ( obligatoire )