L’ail et ses nombreuses vertus sur notre santé

Vous êtes ici : / Blog / Nutrition / L’ail et ses nombreuses vertus sur notre santé

Plus qu’un aromate, l’ail se présente comme un précieux allié pour la santé en vertu de certains de ses composants. C’est un fait indiscutable pour les adeptes de solutions naturelles. D’un point de vue scientifique, par contre, les certitudes s’avèrent moins nombreuses. Dès lors, à quoi faut-il s’en tenir ? Pour avoir une nette idée sur la question, focus sur ses principales propriétés.

L’ail et ses nombreuses vertus sur notre santé

L’ail : une petite rétrospective sur la plante

L’ail fait partie des plantes aromatiques classées dans la même famille que l’oignon, la ciboulette, le poireau et l’échalote. On en recense plus de 700 variétés se distinguant par la taille, la saveur et la couleur. L’aiI est utilisé aussi bien à des fins thérapeutiques que culinaires.

Quel que soit son usage futur, il est toujours utile de savoir bien choisir les bonnes pièces. Frais, le mieux est de sélectionner les variétés pourvues de grosses gousses et dépourvues de taches. Si elles se destinent à la conservation, on optera pour les variétés bien sèches. On pourra ainsi les garder à l’air libre, mais dans un endroit à l’abri de la lumière.

Pour profiter de toutes les vertus de cette plante aromatique, il faut idéalement la consommer crue et écrasée avec le germe (tige au cœur de la gousse). C’est au niveau de ces éléments qu’on retrouve les antioxydants et l’allicine (enzyme résultant de la transformation du composé soufré l’alliine via l’écrasement de l’ail) à l’origine de la majorité de ses bienfaits.

L’ail et ses propriétés santé selon la science

L’ail est connu depuis bien longtemps comme un condiment aux multiples propriétés santé. Parmi celles-ci, la science en a appréhendé quelques-unes dont :

Hypolipémiante

Semblerait-il que l’ail puisse abaisser le taux de cholestérol. Dans une publication de 2012 dans le Journal of the Science of Food and Agriculture, cela a été démontré par le biais d’une méta-analyse de 26 études distinctes. Conformément aux travaux du Dr Ke-Qin-Xie, un chercheur de l’Institut de toxicologie de l’université de Shandong, l’ail réduirait le taux de cholestérol et de triglycérides.

Anti-hypertensive

Ce condiment jouirait aussi de propriétés antihypertensives. Une étude australienne instiguée par une chercheuse de l’Université d’Adelaïde aurait prouvé une certaine efficacité de l’ail quant à la régulation de l’hypertension artérielle.

Anticancéreuse

À titre préventif, l’ail permettrait de se prémunir des cancers du système digestif, dont celui du côlon et de l’estomac. Cela fut confirmé par des études révélées par Richard Béliveau, un professeur de Biochimie de l’Université du Québec à Montréal.

Antibactérienne

S’ajoutent à tout cela de probables propriétés antibactériennes et antimicrobiennes. Selon une étude du Dr Xiaonan Lu postée dans le Journal de Chimiothérapie antimicrobienne, un concentré aillé inhibe le développement de la bactérie Campylobacter jejuni qui est à l’origine de diarrhées aiguës, d’intoxications et d’infections alimentaires. Le disulfure de diallyle de l’ail écrasé neutralise, en outre, cette bactérie.

En dépit de ces divers résultats, la science ne peut toujours pas se permettre d’émettre des recommandations thérapeutiques pour ce condiment. D’une part, les études menées ont usé de substances actives et non d’ail frais. D’autre part, il est difficile de se prononcer sur la posologie d’ail à appliquer pour tel ou tel problème de santé. Seules les propriétés préventives contre le cancer de l’estomac et colorectal ont fait l’objet d’un consensus.

Article connexe :

L’ail, l’arme idéale pour déparasiter les enfants ?

Quels aliments pour déboucher les artères ?

pharmacie en ligne blog

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée / Les champs marqués d’un astérisque (*) sont obligatoires. ( obligatoire )