Comment soutenir une personne dépressive

Vous êtes ici : / Blog / Sexe / Comment soutenir une personne dépressive

Avoir un coup de blues est quelque chose de très commun. Cependant, quand un tel mal-être perdure et s’accompagne de certains symptômes, c’est n’est plus question de déprime, mais de dépression. Cette pathologie psychiatrique a le don de bouleverser la vie du malade et celle de ses proches. Heureusement, aussi difficile que cela puisse paraître, elle se surmonte plus facilement avec du soutien. Comment ? Nos explications.

Soutenir une personne dépressive

Écouter et comprendre pour mieux aider

Face à une personne proche souffrant de dépression, on a tendance à se sentir impuissant et désemparé. C’est normal. On pense que l’on ne peut rien faire pour elle. Cependant, détrompez-vous ! En plus d’une assistance médicale, cette personne en proie d’une profonde détresse a plus que besoin de votre soutien.

En abord, mettez à plat vos propres émotions. Rien ne sert de culpabiliser et de chercher comment une telle situation a pu se produire. Ne perdez pas de temps avec ce genre de questions. Vous devez prioriser le malade, sans plus.

Une fois que vous avez les idées claires, vous pourrez pleinement l’épauler pour que celui-ci accepte de recevoir une aide thérapeutique. Si vous pensez qu’il présente les principaux signes de dépression, parlez-en avec lui en douceur. Ne lui forcez pas la main. Tentez de lui faire admettre qu’il a besoin d’aide et qu’il a besoin de consulter un médecin.

Puis, poursuivez en essayant de lui remonter le moral tout au long de son traitement. Écoutez et faites preuve de compréhension. Encouragez le malade à prendre ses cachets et surveillez l’évolution de sa dépression. Expliquez-lui les avantages de prendre des antidépresseurs.

Gardez à l’esprit que le combat peut être long. Vous, en tant qu’ami ou proche parent, êtes un précieux guide pour cette personne en proie de dépression et prétendant à la guérison.

Ce qui doit être votre b.a.-ba pour terrasser la dépression d’un proche

Encourager ne veut pas dire forcer. Les personnes en dépression ne peuvent maîtriser leurs états. C’est inutile de leur demander de s’en sortir par elles-mêmes avec des phrases comme : « secoue-toi » ou « bouge-toi ». Ce genre de propos et de comportements sont inefficaces, voire contre-productifs. Ils peuvent induire le malade à un sentiment d’incompréhension ou de culpabilité.

Vous devez aussi comprendre que la dépression est une pathologie grave chez le malade concerné. C’est loin d’être une passade ou un caprice. Faites bien la différence entre anxiété et angoisse. Et évitez de minimiser son état en lui disant que c’est juste un blues et que cela va vite passer. Savoir utiliser les plantes à vertus contre la dépression est aussi un bon point. De temps à autre, vous pourrez lui proposer des tisanes pour apaiser ses élans d’angoisse et de morbidité.

Les personnes en pleine dépression sont incapables de faire des choix importants. Cela peut les mettre à mal ou les désemparer. De ce fait, vous devez leur éviter tout changement majeur comme un divorce durant leurs traitements. Votre rôle est de soutenir le malade et non de faire tout ce qu’il demande. S’il veut arrêter les médicaments, il faut l’en dissuader et non y consentir.

N’ayez pas peur de parler ouvertement avec le patient et mettez les pincettes de côté. Vous pouvez discuter de tout avec lui, dont le risque de suicide. En parlant de cela, vous pourrez évaluer l’état de sa détresse. Sachez vous montrer compréhensif et prévenant pour le mettre en confiance.

Article connexe :

Quand la dépression affecte la sexualité !

Comment traiter les troubles psychiques ?

pharmacie en ligne blog

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée / Les champs marqués d’un astérisque (*) sont obligatoires. ( obligatoire )