Tout savoir sur les maladies psychiatriques et les troubles du comportement

Vous êtes ici : / Blog / Santé / Tout savoir sur les maladies psychiatriques et les troubles du comportement

Aujourd’hui, on parle sans tabou des maladies infectieuses, cardiovasculaires et chroniques. Cependant, les troubles psychiques et comportementaux restent difficiles à aborder. Pour mieux aider les sujets qui en souffrent, focus sur les pathologies mentales ou psychiatriques.

Tout savoir sur les maladies psychiatriques et les troubles du comportement

Ce que les troubles psychiques et comportementaux englobent

Les termes « trouble psychique », « trouble psychiatrique » et « trouble mental » font référence à des affections altérant la santé mentale ou l’aptitude de l’esprit à fonctionner correctement. Elles engendrent des souffrances et des troubles du comportement. Elles l’empêchent de s’adapter aux situations difficiles et de mener une vie normale. Elles peuvent affecter toute catégorie de population.

Ces troubles sont passagers ou chroniques, et ont diverses origines.

Quels signes pour reconnaître un trouble psychiatrique ou comportemental ?

Les symptômes varient suivant l’âge du sujet et la nature du trouble. En général, c’est entre 15 et 20 ans qu’un problème mental surgit, tandis qu’un trouble du comportement se manifeste surtout entre 20 et 30 ans.

L’apparition de ces affections peut être progressive. Les signes précurseurs les plus communs incluent des propos étranges ou incohérents, un changement d’attitude, un éloignement de la famille et des amis. À cela s’ajoute, un désintérêt soudain pour les activités quotidiennes et une incapacité à gérer correctement ses ressources financières. Sachez qu’il existe certains liens entre cannabis et troubles mentaux. Parfois, prendre de la drogue diminue l’effet des médicaments pour traiter le trouble. Quant à l’alcool, une consommation excessive peut rendre agressif ou causer la dépression.

La plupart du temps, le sujet comme ses proches ont du mal à appréhender la situation. On met ce brusque revirement de comportement sur le compte d’un chagrin d’amour, d’une crise d’adolescence, de la peur des examens, de l’échec scolaire ou de la consommation de drogues.

Quand la maladie atteint son apogée, cela se fait de manière brutale. Les crises se manifestent par des symptômes virulents comme la violence, les fugues, une agitation excessive ou une tentative de suicide.

Les troubles les plus courants

Il existe différents types de troubles mentaux et comportementaux. Voici les formes les plus courantes :

  • Personnalité borderline : trouble de la personnalité alternant stabilité et troubles marqués par une incapacité à équilibrer ses relations interpersonnelles, une instabilité émotionnelle, une dépréciation de soi et une grande impulsivité.
  • Schizophrénie : maladie psychique sévère et chronique qui traduit un fonctionnement anormal de certains circuits neuronaux. Selon le cas, elle se manifeste par des troubles cognitifs, des pensées négatives (isolement, difficulté à communiquer, perte du plaisir, apathie ou perte d’énergie), des symptômes positifs (perturbations des perceptions, hallucinations, idées délirantes, langage incohérent et incompréhensible, comportements inhabituels).
  • Troubles bipolaires : trouble de l’humeur alternante les phases maniaques et dépressives.
  • Troubles Obsessionnels Compulsifs (TOC) : trouble de l’anxiété caractérisé par des obsessions et des compulsions absurdes.
  • Autisme : trouble se manifestant souvent chez l’enfant, associé à une asociabilité et un repli sur soi.

On recense d’autres affections comme la dépression, les troubles de comportement alimentaires, les phobies, l’anxiété, les addictions.

Article connexe :

Les idées reçues sur la fatigue et le stress !

Connaissez-vous l’hyponatrémie ?