Dégénérescence maculaire : l’essentiel à connaître

Vous êtes ici : / Blog / Santé / Dégénérescence maculaire : l’essentiel à connaître

La dégénérescence maculaire résulte de l’altération de la macula elle-même. Il s’agit d’une zone de la rétine qui est sise au fond de l’œil. Elle est située à proximité du nerf optique. Cette partie de l’œil est d’ailleurs à l’origine d’une bonne acuité visuelle. Toutefois, lorsqu’une dégénérescence maculaire survient, cette vision commence à décliner peu à peu. Elle devient alors plus flou. D’ailleurs, ce phénomène touche surtout les personnes âgées de 55 ans et plus. Il est connu sous l’appellation de DMLA ou dégénérescence maculaire liée à l’âge. Heureusement, ce phénomène peut être ralentit. De ce fait, il est important de savoir comment.

Dégénérescence maculaire : l'essentiel à connaîtreLes causes de la DMLA

Différents facteurs peuvent engendrer la dégénérescence maculaire. Ainsi qu’il a été précisé, l’âge est une des premières causes de cette maladie. Effectivement, les personnes âgées entre 55 et 64 ans sont celles qui sont le plus souvent atteintes par ce mal. Mais ceci touche surtout les personnes qui ont 75 ans et plus. De même, il se peut que les personnes ayant des antécédents de famille se frottent à ce problème.

D’un autre côté, les mauvaises habitudes peuvent aussi en être à l’origine. En effet, il faut savoir que le tabac est également un risque et les personnes qui fument s’exposent plus à la DMLA que celles qui ne fument pas. Les personnes qui optent pour une mauvaise alimentation souffrent d’hypercholestérolémie et peuvent également faire face à la dégénérescence maculaire.

Par ailleurs, l’inflammation peut aussi entraîner l’apparition de cette maladie. Même que des recherches ont montré qu’il y avait un lien entre la dégénérescence maculaire et le taux de protéine C réactive.

Les différentes sortes de dégénérescence maculaire

Il y a la dégénérescence maculaire sèche qui est en lien avec l’âge. Ce cas est également connu sous le nom de dégénérescence maculaire atrophique. Il s’agit de la forme la plus courante, mais qui est la moins grave. C’est le début de la dégénérescence maculaire.

Puis, tout comme le premier, il y a la dégénérescence maculaire humide qui est aussi en lien avec l’âge. Ce cas est surtout connu sous l’appellation d’exsudative. Ici, la forme sèche est plus grave. De nouveaux vaisseaux sanguins se forment au niveau de la choroïde. La macula peut être altérée par le sang ou le liquide qui s’en échappent. La vision dégénère plus rapidement ici. À noter que la formation des vaisseaux sanguins n’est pas expliquée.

L’évolution de la dégénérescence maculaire

La dégénérescence maculaire sèche permet aux concernés de garder une vision claire même si celle-ci deviendra floue au fil du temps. Cette forme de dégénérescence est incurable. Toutefois, il est tout de même possible de la ralentir en prenant des vitamines et en s’adonnant à des exercices physiques réguliers.

Pour la forme humide, les patients ne mettent pas longtemps à perdre la vision centrale. Les objets semblent distordus lorsque le sujet les regarde.

Pour ces deux formes, il se peut que la vision soit maintenue dans un œil tandis qu’elle baisse dans l’autre.

Article connexe :

Comment soigner la sciatique ?

Paracétamol : gare au surdosage !

pharmacie en ligne blog

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée / Les champs marqués d’un astérisque (*) sont obligatoires. ( obligatoire )