Ménopause et bouffées de chaleur

Vous êtes ici : / Blog / Senior / Ménopause et bouffées de chaleur

De façon générale, la ménopause est considérée comme un symptôme indiquant une perte de la fertilité chez la femme. Elle se concrétise par l’arrêt définitif des règles et s’accompagne de multiples maux, désagréments et troubles au quotidien. Survenant dans les environs de la cinquantaine, la ménopause est un véritable bouleversement dans la vie de chaque femme.

La ménopause, phénomène naturel et non pas une maladie chez la femme !

Contrairement à l’homme, dont les hormones de reproduction sont produites à vie, chez la femme, la fabrication des ovules par les ovaires connaît une limite. Pour être plus explicite, il faut savoir qu’une petite fille dispose d’un million d’ovocytes, appelés aussi ovule immature, à sa naissance. Tout au long de sa vie, la majeure partie de ces follicules ovariens vont disparaître du fait de la mort cellulaire programmée, tandis que le reste va être libéré chaque mois. Si elles ne sont pas fécondées, celles-ci vont être détruites et évacuées durant les menstruations. Lorsque cette réserve de follicules ovariens est inférieure à 1000, la ménopause se déclenche.

Depuis les premiers signes aux effets indésirables

Les troubles endurés par la femme durant la ménopause sont engendrés par le déficit en estrogène. Ce faible taux d’œstrogène sont des signes avant-coureurs du raccourcissement de la durée et de l’irrégularité des cycles. Ils surviennent lors d’une période dite pré-ménopause, variant d’une femme à une autre, et qui peut s’étendre jusqu’à 8 ans. La ménopause est confirmée dès lors qu’aucune menstruation ne se produit plus pendant les 12 mois consécutifs. À ce moment, les conséquences de l’arrêt de la production d’œstrogène sont nombreuses.

Elles se manifestent souvent au début par des frissons, des tremblements et des vertiges. Par la suite, les bouffées de chaleur apparaissent et peuvent être accompagnées de rougeurs et de sueurs intenses. Cette sensation de chaleur est l’impact le plus connu chez les femmes ménopausées. Durant cette phase de modifications hormonales, ces dernières peuvent aussi se plaindre de troubles du sommeil et de sueurs nocturnes, de douleurs articulaires, de fatigue et de troubles génito-urinaires. Dans certains cas, la femme peut connaître des modifications de sa silhouette et de sa peau.

Les bouffées de chaleur : parlons-en !

La majorité des femmes ménopausées subit des bouffées de chaleur imprévues, nuit et jour, et ce pendant une durée variable. Cette sensation commence au niveau du buste, monte à travers le cou vers le visage et se généralise rapidement. À ce malaise s’associent le plus souvent des transpirations, des frissons, des palpitations et une certaine anxiété. En fait, l’œstrogène joue un rôle important dans la normalisation de la température de l’organisme. Si sa production devait s’arrêter à la ménopause, les centres nerveux seraient fortement stimulés ce qui impliquerait que les ovaires devront compenser ce déficit en œstrogènes, d’où l’apparition des bouffées de chaleur. Comme cet effet de la ménopause peut engendrer des chamboulements dans la vie quotidienne de la femme, des solutions diverses ont été élaborées pour y remédier aux problèmes. Le traitement le plus courant est le traitement hormonal par lequel on administre chez la femme des hormones naturelles ou des hormones de synthèse. Le but étant de remplacer les œstrogènes que l’organisme ne produit plus. Par ailleurs, il existe d’autres traitements non hormonaux comme des médicaments, des thérapies non conventionnelles, etc.

Article connexe :

Les traitements non hormonal de la ménopause !

Ménopause précoce : le tabac sur le banc des accusés !

pharmacie en ligne blog

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée / Les champs marqués d’un astérisque (*) sont obligatoires. ( obligatoire )